Accueil / Télétravail / Interdire le télétravail pour enrayer la Crise

Interdire le télétravail pour enrayer la Crise

C’est très surprenant que personne n’y ait encore pensé : le télétravail plombe l’économie.

Interdire le télétravail permettrait donc d’enrayer efficacement – et très vite – la Crise (avec un C majuscule). Ce serait plus efficace que de gaspiller l’argent public versé à des banques qui n’en ont pas besoin ou qui sont des canards boiteux de toute façon déjà condamnés.

Un petit projet de loi suffirait. Il devrait même pouvoir être voté en urgence, l’ambiance étant aux textes répressifs. Une procédure exceptionnelle pourrait même être mise en oeuvre si nécessaire tant les enjeux sont importants.

Je m’explique, vous comprendrez vite, l’économie c’est simple.

Télétravailler est un non sens. C’est un mode d’organisation qui réduit fortement notre consommation.

Voici une esquisse de tous les postes qui pourraient profiter d’une interdiction du télétravail. Je compte sur vous pour m’aider à la compléter :

  • automobile – c’est évident que le télétravail diminue les déplacements et donc l’achat de véhicules neufs
  • carburants
  • concessionnaires d’autoroutes
  • recettes de l’Etat – l’Etat engrangerait directement des rentrées supplémentaires avec l’augmentation de la taxe sur les produits pétroliers et des contraventions (plus de voitures c’est plus de contravention, surtout que le stationnement sera plus difficile)
  • consommables automobiles (sauvons Michelin)
  • garagistes
  • loueurs de salles
  • secteur du bâtiment – moins de télétravail, c’est plus de bureaux
  • SNCF – plus de déplacements en perspective c’est plus d’investissements et d’abonnements
  • compagnies aériennes
  • voyagistes et agences de voyage
  • hôtellerie
  • restauration
  • industrie pharmaceutique – plus de déplacements, plus d’encombrements, c’est plus de stress, c’est plus d’anti-dépresseurs
  • fonction publique – pour traquer le télétravail clandestin et gérer le surcroît de trafic automobile il va bien falloir recruter massivement
  • syndicats – être sur place c’est quand même plus simple pour les manifs.

Il est bien évident que la relance serait immédiate. Et comme tout le monde serait bien fatigué par ces déplacements supplémentaires, par le plein emploi enfin revenu, le tourisme ne tarderait pas à connaître de très beaux jours avec les vacances bien méritées. Surtout que le pouvoir d’achat reviendra dès le télétravail disparu.

Des bénéfices supplémentaires pour l’Etat pourraient également provenir de surtaxes visant toutes les entreprises facilitant le télétravail. Pas question d’interdire Google, Skype ou Microsoft, nous sommes dans un pays libre. Taxons-les, en plus elle sont pour la plupart étrangères : on fera d’une pierre deux coups pour la balance du commerce extérieur.

Enfin, l’augmentation de tous ces déplacements engendrerait un accroissement de la pollution. Une aubaine pour la recherche et pour les green tech mais aussi pour tout le secteur médical obligé de prendre en charge le surcroît de maladies liées à l’environnement.

Une conclusion s’impose : je me suis trompé trop longtemps et je vous demande pardon, amis lecteurs, pour vous avoir entraînés dans cette voie criminelle du télétravail.

Dès lundi, je prends rendez-vous avec mon banquier pour demander un crédit et je commande une grosse cylindrée. Il faut savoir reconnaître ces erreurs et faire quelques sacrifices pour une cause nationale.

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

98 plusieurs commentaires

  1. Belle ironie.. Je m’en vais en parler au restaurateur chez qui je vais car je travaille de chez moi et n’ai donc pas de cantine, puis peut-être au provider qui profite directement du télétravail (vendre 50 connexions à 50 télétravailleurs, c’est nettement plus profitable que d’en vendre une à une entreprise de 50 salariés), puis à tous ces endroits où j’ai le temps d’aller : cinés, parcs aquatiques, club de gym, etc.. où je peux aller car j’en ai le temps, n’étant pas soumis au 8h/17h, etc, etc.. ;o

  2. C’est ce qu’on appelle les destructions constructives : il faut bien sacrifier quelques FAI à la cause de la Reprise !

  3. Excellent, mais attention il y a de tels neuneux là-haut que certains seraient certainement prêts à prendre ce raisonnement au premier degré :p

  4. Même pas besoin de l’interdire, il s’auto interdit…;o)

  5. @ Steve : Certains pensent certainement avec sincérité que le télétravail est nuisible à leur business. De là à engager des actions de lobbying…

  6. J’adore cette farce. Pendant 15 ans (officiellement) je me suis fatigué à dire et à expliquer ma vision d’un monde plus intelligent, qui comprendrait que le télétravail est un plus incontestable. Mais je crois que vous avez raison, il faut toujours interdire pour que les choses fonctionnent. Parmentier avec ses pommes de terre, l’état avec ses radars et vous avec le télétravail ? Comme j’aurais aimé avoir eu cette idée, m’autorisez-vous à la publier plus largement en vous citant bien entendu ?
    Merci
    Gérard VALLET
    Président de l’ANDT

  7. Gérard, nous sommes un pays liberticide : notre premier réflexe est toujours le contrôle et l’interdiction.

    Souvenez-vous d’Alvin Toffler qui critiquait déjà dans les années 70 la bêtise de notre organisation du travail, bien avant les N-TIC ! On n’a guère progressé… chez les décideurs.

    En revanche, du côté télétravailleurs non-salariés, c’est au contraire une révolution silencieuse.

    Vous pouvez bien-sûr citer Zevillage qui est sous licence Creative commons (citation libre, pas d’utilisation commerciale et lien vers le billet source).

    Haut les coeurs, on y arrivera.

  8. Le pire, c’est que même au 1er degré, une personne qui pourrait être convaincue de tous les arguments évoqués serait dans l’erreur. Car, à part pour le carburant, le télétravail favorise par essence la décentralisation et donc par conséquence amène à recréer des besoins en services de proximité. En comme pour les dominos, tout s’enchaine…
    Personnellement, j’aimerai bien rencontrer ce types de personnes… ;o)

    Bonne continuation à Zevillage

  9. Excellent 🙂

    Moi qui ne suis pas sorti de chez moi depuis 24H, j’espère que personne ne va me dénoncer !

  10. Sans rire, Xavier a parfaitement raison: Télé-Travailler nuit gravement à la santé de l’Economie Française.

  11. Mouarf ! Et d’ailleurs pourquoi pas interdire l’utilisation de l’ordinateur, de la vente en ligne, des téléphones portables…

    Finalement à bien y réfléchir je crois que la crise vient de l’apparition du minitel…

  12. Vous n’avez pas d’autre d’autres idées pour enrayer la crise, le télétravail permet à certaines personnes n’ayant pas les moyens de s’offrir un moyen de locomotion de travailler. Chercher les solutions la ou elles se trouvent.

  13. LorenzoMickloff

    J’aime votre humour, mais vous faites comme s’il n’y avait aucun inconvénient au télétravail: un genre de perfection en somme. Ce n’est pas crédible.
    Je ne me souvient plus du chiffre exact: est-ce 50% des couples qui se sont créés sur le lieu de travail, ou bien 70% ?

  14. @ Laurent : tu as raison, il faut que cette loi porte création d’une Haute autorité de la vigilance qui veillerait à ce qu’on sorte de chez soi au moins une fois par jour.

  15. @ Julien : heureusement on en a presque fini avec le Minitel. Mais on n’est jamais assez prudent, il faudrait veiller à ce que France Telecom ne le ressorte pas en douce.

  16. Bonjour,
    A propos de télétravail, l’ex-ministre de l’économie numérique, dans le plan numerique 2012, avait proposé que les offres de télétravail soit signalées en tant que telles sur les sites d’emploi.
    Savez-vous ce qu’il en est ?
    Merci

  17. @ Lorenzo : 70% des couples formés sur le lieu de travail ? C’est pour cela qu’il y a auatnt de divorces ?

    Vous abondez dans mon sens : il faut vite interdire le télétravail qui en plus est un danger pour la natalité !

  18. Xavier de Mazenod

    @ Filou: c’est vrai, on n’en a plus de nouvelle. cela devait être trop compliqué à mettre en oeuvre 😉

  19. Hihi, je m’en vais de ce pas acheter un 4*4 rutilant neuf, quelques antidépresseurs pour oublier que je pollue, et plus jamais au grand jamais je n’achèterais à manger à des petits producteurs locaux, c’est vrai quoi, ils se prennent pour qui ceux-là, avec leur décroissance? 🙂

  20. Soyons volontaires et allons plus loin. A ce titre, je propose aussi de relancer le gaspillage.

    Arrêtons de recycler le papier, d’imprimer des deux côtés.
    Laissons la lumière allumée.
    Prenons l’ascenseur même pour descendre d’un étage.
    Prenons la voiture pour aller chercher le pain au bout de la rue.
    Roulons lentement hier de créer des boutons (de véritables usines à gaspillage).
    Faisons venir les commerciaux pour tout et n’importe quoi.

    Avec toute la pollution générée, on va même créer des emplois dans les hôpitaux. Non délocalisables !!!

    Les idées sont nombreuses.

    En s’y mettant tous, on devrait pouvoir gaspiller ENORMEMENT. C’est bon pour le PIB, c’est bon pour la croissance. Si, si…

  21. J’aimerais rajouter une chose à propos des 70% de couples qui se forment sur leur lieu de travail, c’est tout à fait personnel comme point de vue, mais c’est pas un peu les boules de passer 24/24 avec la personne avec qui ont est? Déjà que mon chat me saoule des fois… 🙂

  22. Xavier de Mazenod

    @ Elodie : merci et bravo pour cette réaction civique.

    @ Carl : merci pour cette contribution positives ; effectivement, j’avais oublié la piste du gaspillage. Mais il faut dire que sur Zevillage on est monomaniaques avec le télétravail.

    Courage, on tient la solution !

  23. @Carl : une grande idée !

    @Xavier : il est temps de fermer le site et d’en lancer un nouveau : zegaspillage.net !

  24. Une piste pour sauver les postes dans les villages.

    Au lieu d’emporter des documents avec vous, envoyez-vous les systématiquement par courrier recommandé. Tous les matins, vous retrouverez le charme du sourire du postier (ou pour les chanceux de la postière).

    Et n’oubliez pas de ne surtout pas grouper les envois, ça finirait par faire faire des économies.

  25. Xavier de Mazenod

    @ Laurent : tu es lumineux ! Si je faisais cela tu crois que le Lot m’offrirait l’asile politique ?

    @ Elodie : et encore, les chats ne regardent pas les matchs de foot en buvant de la bière dans le canapé…

  26. @ carl: quelle riche idée, « tous les matins, il venait chercher son p’tit recommandé, zaï zaï zaï zaï », et voilà, un couple qui se forme d’une manière tout à fait charmante, et en dehors du lieu de travail!

  27. Xavier de Mazenod

    @ Carl : encore bravo pour cette suggestion. Au bout de 3 suggestions retenues par le jury des lecteurs je propose qu’on offre en cadeau un abonnement à 4×4 magazine.

  28. @xavier: encore heureux, le jour où les chats pourront décapsuler les bières, je prendrai un poisson rouge nommé wanda…

  29. Ah bé si vous me prenez par les sentiments, il y a bien sur des idées basiques comme l’interdiction de transporter des passagers dans sa voiture (chacun la sienne mais c’est déjà assez bien pratiqué), l’interdiction d’acheter plus d’un produit à la fois, l’interdiction du téléphone auquel il faut privilégier le déplacement…

    Justement, pour les amateurs de 4×4, il faut prendre l’habitude de se garer en plein sur les trottoirs pour gêner les piétons au maximum et les obliger à se mettre en danger. Avec un peu de chance, ils finiront à l’hôpital (cf mon commentaire précédent).

    Si avec tout ça on y arrive pas, c’est qu’on est vraiment en crise.

  30. Vive le télétravail, toutes ces voitures qui polluent.

  31. Excellent ! Je me sens tout honteux de télétravailler depuis 14 ans, d’avoir en plus imposé ce mode de travail à plusieurs dizaines de personnes tout au long de ces années, et d’avoir ainsi réussi à économiser autant de ressources précieuses à la croissance de notre nation 😉

  32. Ce mode d’organisation engendre moins de stress, notamment du fait de l’absence de trajet, et favorise un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Le télétravail est une alternative idéale en cas de grève des transports, particulièrement en France. Toujours équipé, le télétravailleur a accès à toutes les applications et informations nécessaires, où qu’il soit. Dans certains cas cela se traduit par une réponse plus rapide aux besoins du client. Une flexibilité et une réactivité qui permettent aux petites entreprises de concurrencer de plus grandes. Pas de perte de temps non plus lors d’une réorganisation interne ou de changement d’affectation de salariés qui n’ont plus à déménager.

  33. Miguel, tu peux toujours te racheter en déposant le rapport de 500 pages page par page chez ton client à 50 kilomètres.

    Bon, allez, sur ces bons conseils, je vais aller prendre un peu le soleil. Une des autres joies du télétravail…

  34. Edouard Romet

    Mais tout cela n’est qu’évidence! Nous reprondrons le train, pour être à l’heure à notre travail, nous en descendrons pour balayer « les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle », faire détaler les chevaux, viendrons avec notre seiche-cheveux pour faire fondre la neige branché à la prise du TER, et après tout cela les Supermen de la SNCF seront à l’heure au BUREAU.
    Bonne chance!!!
    Moi, je fais comme Xavier, je prends ma grosse cylindrée, avec mon permis de conduire à -12 points (12 X dans l’année à 51 ou 53 Km/h à Verneuil) !!!
    Je vais essayer de me faire prndre en état d’ivresse 5X, comme ça plus de maison à payer.

    @ Lorenzo : pour les divorces, ça fait bouffer les avocats, ça fait vendre le domicile conjugal, donc ça fait bouffer les agents immobilliers, donc les notaires, donc les artisans-peintres-décorateurs, les agences maitrimoniales, remariage avec recontrat devant le notaire, les magasins de layettes, de poussettes…
    Moi, Ségolène Royale je vous dis que la solitUDE est une atteinte à la croissance économique. Il faut une attitude de révoltitude, pour concerver son travaillitude et signetitude plus pour la PSitude!!! Mais heureusement que DSK est au FMItude!!!

  35. Enfin des paroles sensées 🙂
    Télétravailleur, sors de ce corps !!!!

  36. Xavier de Mazenod

    @ Miguel : honte à toi 😉

  37. Xavier de Mazenod

    @ Edouard : à propos, il est où le radar à Verneuil ?

  38. C’est vrai ce texte est bien tourné, on y croirait ! Cet exactement le discours qu’un anti-télétravail pourrait tenir pour soutenir une loi visant à interdire le télétravail.

  39. Bravo ! J’avoue qu’au début j’ai eu peur et j’y ai cru tellment que j’avais déjà rédigé des contre-arguments. Belle vision du gaspillage économique en effet et de la négligence du télétravail. Virginie du 92

  40. @Xavier: j’ai supprimé la notification automatique sur ce fil. Les trop nombreux commentaires m’empêchaient de… télé-travailler.

  41. Belle ironie. Mais qu’attendent les télé travailleurs pour sortir les cartes de crédits et aller s’acheter un gros 4*4 pour polluer la planète. Après tout les télé travailleurs aussi ont besoins d’une voiture de fonction.

  42. Wow. J’y ai presque cru.

    Bravo pour la plume, le filon et le fond!

  43. isabelle stutz

    # secteur du bâtiment – moins de télétravail, c’est plus de bureaux >>> qui seraient vides et donc réhabilitables pour les sans-abris ! quelle belle idée..;-))

  44. Du coup, je ne sais plus si je dois encore me battre pour mettre en place le télétravail dans mon entreprise.
    Au fait, autour de moi, les gens achètent des 4X4, ils ont entendu parler d’un bonus pollution !

  45. Xavier de Mazenod

    Si, si Bernard, allez-y tant que la loi n’est pas votée 😉 On pourra même vous aider avant de passer dans la clandestinité.

  46. @ XdM : tu as oublié
    les avocats…. »c’est cette heure-ci que tu rentres?!? » ou encore « Choisis entre ton boulot ou moi » pour les divorces motivés pour absence de vie commune

    les psys avant les anti-dépresseurs

    les gourous tendance « comment rendre compatibles ses contradictions en s’entrainant à passer sa vie à la rêver plutôt que la vivre …mais je vis bien moi grâce à vous »

    les équipementiers de gadgeto-trouvailles pour « s’occuper-pavaner dans le train/avion/bus… »

  47. Tu as oublié les Fnacs et consorts Xavier, le télétravailleur n’occupe pas son temps de midi à trainer dans les magasins.

    En fait les travailleurs ne sont que de sales égoïstes.

  48. Edouard Romet

    @ Xavier:

    1 fixe entrée Verneuil en arrivant de Paris
    1 mobile dans Ford Break noir en face du garahe¨Peugot.
    1 jumelles à la gendarmerie + en diection de Paris dans la partie à 70 KM/H
    1 mobile dans le coin du constructeur de meubles retour Paris.

    Tu as le choix, mais ce n’est que pour Verneuil !!!!

  49. @Sophie l’entremetteuse : merci de ta contribution, j’oubliais cette belle corporation des psys

    @ Edouard, le fixe et celui dans la portion des 70 km je les connais 😉 Il va falloir qu’ils fassent des efforts si nous devo,ns prendre notre voiture tous les jours !

    @ Aymeric, tu mets le doigt sur le problème : les télétravailleurs sont des égoïstes qui n’ont aucune considération pour le Bien commun

  50. bravo, j’adore ! ;o)

  51. Malgré ces excellents arguments, je vais résister et continuer à bosser chez moi…! Attention Xavier au lecteur qui pourrait prendre tes propositions au pied de la lettre…! Mais ce serait pas mal d’ajouter les propositions des personnes en commentaire. Dont les avocats…!

    Et, inversement, rappeler les secteurs qui sont dopés par le télétravail…! Les commerçants du marché, le boulanger, les libraires (si, si… le télétravailleur est un lecteur). Ok, cela ne fait pas lourd, mais qu’est-ce que c’est bon…!

  52. Voix_dAfrique

    Aymeric
    Voilà, la réponse est là, vous l’avez dit, le monde a été toujours « égoïste » l’un d’un pilier caché de l’économie.
    C’est pour cela, Karl Marx considérait en effet « comprendre l’abolition de l’esclavage, non pas pour des soucis moraux mais bien pour des soucis économiques parce qu’il coûtait plus cher de maintenir les hommes dans l’asservissement dans le cadre de l’esclavage que dans celui du salariat ».

    Je crois bien que le télétravail n’est que l’étincelle d’une complète transformation irréversible des méthodes de travail et la fabrication de produits radicalement différents favorisant l’innovation technologique, l’investissement, la modernisation des savoir-faire, l’égalité des chances entre PME et GE, le travail décent.

    Pour mon opinion personnelle sur le sujet, le télétravail nous arrange « nous tiers monde ». Par contre pour vous, ça craint vraiment… Il faut juste normé tout cette merde.
    Mais on s’en sortira tous de cette crise, on a la niaque et on s’adapte.

    Macoumba Voix_dAfrique
    Référenceur / SEO
    Dakar

  53. @ Jean-Christophe : bon, si j’ai bien compris, je vais devoir me fendre d’un autre article pour les lecteurs qui n’ont pas goûté l’ironie…

    @ Macoumba : le télétravail permet, c’est certain, à l’Afrique d’être présente sur des marchés extérieurs.

    Mais il est aussi porteur de tous les atouts que vous citez (innovation technologique, l’investissement, la modernisation des savoir-faire, l’égalité des chances entre PME et GE, le travail décent….)

    En théorie, les managers Français devaient l’avoir compris. En réalité, ils ont une guerre économique de retard.

    La révolution du management viendra quand même. Et je ne serai plus obligé de crier dans le désert ou de publier des articles ironiques 😉

  54. A tous : c’est curieux, cet article a remporté le concours du plus grand nombre de commentaires sur Zevillage !

    Comme quoi, pour créer de l’intérêt il faut taper sur le télétravail.

    Cela paye plus que de taper sur la SNCF quand ses trains ne roulent pas, ou de défendre le camembert eu lait cru.

    C’est un monde quand même !

  55. Pourquoi n’y a -t-on pas pensé plus tôt ? Voilà une mesure radicale, que nécessite notre état de crise !

  56. un non sens ce truc ! mais, ça doit être le but de ce post ! 🙂

  57. Arf, c’est pas simple l’ironie sur le Web quand on ne voit pas ses interlocuteurs 😉

  58. ben là, c’est réussi ! 😉

  59. Regarde l’accord GPEC de WK : le télétravail est réservé au plus de 55 ans. A te suivre, il faudrait aller plus loin. 6 mois avant la quille, on te donne le droit de t’aérer un peu avant de faire le grand pas.

  60. Non, non Rodolphe, pas de concession. Même 6 mois en télétravail c’est combien d’emplois perdus !

    Ce n’est pas le moment de mollir, l’heure est grave.

  61. Effectivement: belle ironie !

  62. Fachetti Annie

    Bonjour
    Merci pour cette nouvelle vision qui devrait certainement être plus percutante pour les décideurs … que nous essayons de convaincre depuis si longtemps déjà.
    Me permettez-vous de relayer l’info sur notre newsletter Télétravail ?
    Bien à vous
    A. Fachetti
    AriègeTélétravail

  63. Xavier de Mazenod

    Je ne suis pas certain Annie 😉 Je n’avais pas encore essayé la dérision, sait-on jamais.

    Bien-sûr, vous pouvez reprendre en citant la source.

    On se voit à Limoges ?

  64. Et puis ce serait dommage, les campagnes se rempliraient à nouveau, les vieilles maisons aux terrasses fleuries seraient rénovées, les petits magasins devraient se remettre à travailler, la poste du coin devrait réouvrir, le bar Tabac du bout de la rue aurait tout à coup des tonnes de clients – peut-être que le nombre d’alcooliques augmenterait – bonjour les statistiques de la santé publique! Et puis les hôpitaux! N’en parlons pas! Plus d’accidentés de la route, des dizaines de médecins, infirmières, chirurgien au chômage! Et la population de hérissons, de crapauds et de lapins grandirait de manière dangeureuse – rendez-vous compte, plus de crêpes sur le bord des routes, bonjour les dégâts! Et le cantonnier, qu’est ce qu’il va faire, lui? Non vraiment, ce n’est pas à souhaiter. En plus les gens seraient heureux – quelle horreur pour les pharmaciens, les putes et les avocats!

  65. moi la pollution je m’en fous
    c’est du baratin politique, mon doigt me dit que dans 10 ans est fini
    par contre le télétravail c’est cool
    et puis moi les collègues avec des dents comme ça, c’est pas une perte…
    et le grand avantagae c’est que de temps en temps on peut envoyer c…
    et ça mes amis, ça n’a pas de prix!

  66. vincent

    Excellent article avec un angle pour une fois différent mais tout aussi si non plus percutant que d’autres plus sérieux comme celui que j’ai rédigé sur Brent :
    http://b-r-ent.com/news/comment-passer-a-l-entreprise-2-0-sans-avoir-adopte-le-teletravail

    d’ailleurs je vais faire un lien sur celui-ci, tout est dans le titre comme dirait l’autre 😉

  67. Hummm, je risque juste une hypothèse un peu iconoclaste : et si la santé de l’économie n’était pas forcément corrélée à une évolution positive pour les individus ?

    ( -;-) )

  68. Mais c’est quoi ça « Interdire le télétravail pour enrayer la Crise » …

    Mais vous ne voyez pas que le télétravail, l’externalisation ou l’offshore de certains services sont des solutions, des recours temporaires pour maintenir l’activité en cette période de turbulences.
    Une période où la réduction des coûts devient une priorité, justifiée par la crise économique et la pression sur les prix des prestations exercée par les clients.
    Cette tendance permet aux entreprises de survivre et à résister à cette crise.

    Interdire le télétravail, c’est faire plomber encore plus l’économie …

  69. « Voix d’Afrique », je crois que vous êtes tombé dans le panneau…
    Déjà deux victimes de l’article 😉

  70. Le télétravailleur indépendant est avant tout le créateur d’une petite entreprise. On retrouve donc chez lui les motivations classiques du créateur d’entreprise :
    trouver une solution à une situation professionnelle difficile (chômage, revenus faibles, absence d’évolution, etc.)
    Envie de créer une entreprise pour mettre en pratique une idée, exploiter son savoir-faire ou par goût du challenge
    Travailler en partenariat avec son conjoint, ses enfants, ses parents ou ses amis…
    la recherche d’indépendance, de pouvoir
    A ces motivations classiques, le mode télétravail ajoute également :
    Des notions de bien être : équilibrer vie de famille et vie professionnelle, supprimer les temps de trajets, travailler dans la quiétude de son domicile
    Des notions pratiques : gérer les contraintes liées à la vie familiale (enfants, tâches ménagères, etc.)
    Des notions de choix de vie : travailler dans sa région, choisir ses horaires

    Farugia

  71. Et si le raisonnement inverse était vrai. En tout cas, il l’est peut être dans notre microenvironnement.

    Nous (moi et ma femme) éditons des sites Internet et nous sommes des télétravailleurs.

    Mieux que cela ! Nous embauchons des personnes super qualifiées qui sont eux même des télétravailleurs (travail a domicile).

    Si cela n’était pas possible, nous ne pourrions pas supporter le cout des charges supplémentaires (location bureau etc..) et par voie de conséquence ne pourrions embaucher….

    Cqfd : et si le télé travail était une solution à la crise ?

    Autre idée plus sympa qui va dans votre sens : et si l’on payait les gens à sortir ..…pour dépenser ? Le gros emprunt ‘Sarko’ pourrait en partie servir à ca non ?

  72. @ Nicolas,
    En effet, beaucoup d’entreprises voient « le télétravail » comme une solution à la crise, pour réduire leurs coûts. Et afin d’éviter de fermer porte et de pouvoir maintenir leurs activités … en cette période de turbulences …

    Macoumba Voix_dAfrique
    Référenceur / SEO
    Dakar

  73. Ah, vous êtes Nicolas la 3e victime 😉

  74. Le télétravail est une composante fondamentale qui pourrait être bénéfique pour notre avenir, au même titre que le fait de consommer local au maximum, et si c’est possible, avoir son propre potager.
    Je vis en Bretagne, et un rapport sur la pollution due aux algues vertes est paru il y a peu de temps. C’est alarmant, l’agriculture telle qu’elle est actuellement ne doit plus exister dans cinq ans pour enrayer ce désastre. L’état est condamné en appel, comme si la politique agricole qui fait des ravages depuis plus de 30 ans était du fait de notre omniprésident.
    Je pense que le télétravail pourrait aider à faire prendre conscience des changements profonds qui se produisent dans notre société, si les gens se déplacent moins et travaillent de leur domicile, beaucoup d’industries en seront bouleversées, et une remise en question deviendra nécessaire. Le télétravail pourrait aider de manière indirecte à tendre vers un retour à une agriculture biologique ou raisonnée (si l’agriculture bio est trop demander pour le moment..), et je pense qu’il serait intéressant de promouvoir cela.

    Ce message devient donc un appel aux télétravailleurs Costarmoricains, nous pourrions créer un groupe de réflexion sur le télétravail et mettre en place des actions concrètes pour le promouvoir (lettre au conseil régional, site Internet, rencontres lors des salons de l’emploi pour sensibiliser et présenter les différents métiers possible dans le domaine du télétravail…).

    Vous pouvez me répondre personnellement à l’adresse suivante: elodie.chatelais@gmail.com

    Joyeuses fêtes à tous !

    Elodie

  75. @ »Pret travaux » : vous êtes la 4e victime 😉 Sur 74 commentaires c’est peu.
    @ Elodie : normalement je vire les commentaires hors sujet avec l’article ; mais comme c’est pour une oeuvre…

  76. C’est lundi, je suis mal réveillé : « prêt travaux » vous êtes viré ainsi que vos petits camarades de « simulation credit auto ».

  77. @xavier : Merci ! Je me suis un peu laissée emporter par l’idée qui germait dans mon esprit au fur et à mesure que j’écrivais ce message, je vais le copier-coller vers d’autres sites pertinents, et voir ce que cela donne…

    Bonne journée

  1. Pingback: L'eco-blog

  2. Pingback: Martine Gingras

  3. Pingback: Olivier Bruel

  4. Pingback: Nessy Lupino

  5. Pingback: Oldesque urbanbike !

  6. Pingback: Guillaume Guérin

  7. Pingback: Emilie Ogez

  8. Pingback: Xavier Bartholome

  9. Pingback: PhilippeB

  10. Pingback: Julien MERCIER

  11. Pingback: L'avenir du travail

  12. Pingback: Les Propulseurs

  13. Pingback: tom

  14. Pingback: eclectic coop

  15. Pingback: Teletravail.me

  16. Pingback: Xavier de Mazenod

  17. Pingback: JCC

  18. Pingback: Circulez

  19. Pingback: Benoît Launay

  20. Pingback: Olivier Jaquemet

  21. Pingback: BoitronTHD

Lire les articles précédents :
Offre d’emploi de webmestre éditorial en télétravail

Pour assoir sa visibilité et son référencement, se différencier, Présence recherche un webmestre éditorial à temps partiel (en télétravail) pour...

Fermer