Accueil / Télétravail / Ligne SNCF Paris-Granville : cela ne s’arrange pas

Ligne SNCF Paris-Granville : cela ne s’arrange pas

Granville-Paris complètement bondéLundi matin, une fois de plus, nouvelle mésaventure pour me rendre à Paris en train. La rame ne comptait qu’un demi-élément depuis son départ de Granville, pour un nombre de passagers habituel.

Jeunes, vieux et enfants, on a tous voyagé entassés debout comme dans le métro. Même pas la place de s’asseoir par terre. Cela crée des liens, c’est certain. Mais quand on a acheté un billet de 1ère classe pour pouvoir travailler pendant le trajet, on l’a mauvaise.

Surtout que nous n’avons eu aucune explication de la SNCF. Pendant le voyage on n’a pas vu de contrôleur, ni entendu personne au micro d’ailleurs : on a du tomber sur des timides.

Arrivés à Paris, nous avons également eu le plaisir de nous faire envoyer bouler par l’agent de la SNCF présent sur la quai. Malaimable, désagréable même, il enjoignait les clients mécontents ou légitimement curieux à s’adresser ailleurs : « Ce n’est pas la faute de la SNCF, voyez avec la Région ». Circulez, il n’y avait de toute façon rien à boire. Compassion et qualité de service, connais pas.

L’après-midi, dans le sens Paris-Granville, le train a été immobilisé après que deux vitres ont été cassées par des tirs. Balles ou cailloux, on n’a pas trop su : « Les jeunes sont en vacances » expliquait un agent de la SNCF.

Deux semaines plus tôt, d’autres jeunes très joueurs avaient déposé un extincteur sur la voie près de Briouze ; d’autres encore, farceurs eux aussi, avaient préféré déposer des plaques de béton sur les rails du côté de Nonancourt, crevant à chaque fois les réservoirs de gasoil et imposant un arrêt du train. Ainsi qu’une perturbation sur la ligne, monovoie sur la plupart du trajet comme vous le savez probablement.

Granville-Paris pas mal bondéQuelques semaines plus tôt, sur 2 allers-retours, j’avais voyagé une fois assis en tailleur avec mon ordinateur sur la moquette (en 1ère classe elle est moelleuse) et peu après dans un wagon sans climatisation ni éclairage. Pas de chance, pour une fois le temps était au très chaud.

Depuis quelques mois je ne vous racontais plus mes mésaventures sur la ligne de train Paris-Granville. C’est la moindre des choses, vous pourriez trouver cela lassant. Mais là, la SNCF et/ou la Région abusent.

Je commence à en avoir ras l’aménagement du territoire, il faut que je m’épanche.

Identificateurs Technorati : , , , ,

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

26 plusieurs commentaires

  1. Salut,

    En tant que cheminot, je peux vous dire qu’il est vrai que cette ligne a une régularité catastrophique.

    Mais sur les exemples que vous donnez, tous ne sont pas dûs à des « abus » (terme employé dans votre conclusion) de la SNCF et de la Région Basse Normandie.

    Je reconnais que les éléments courts (dûs à une fragilité de ce type de trains conçus par Alstom et tombant souvent en panne) peut être mis au compteur de la SNCF. Les trains sans climatisation et sans éclairage (dûs à des pannes) sont aussi du ressort de la SNCF. Mais pour les actes de malveillance (caillassage, obstacles sur les voies,…), la SNCF ne peut être reconnue responsable de ces incivilités.

    Je vous souhaite un bon courage et espère sincèrement que cette ligne puisse connaître des jours plus sereins.

    Stéphane

  2. Xavier de Mazenod

    Stéphane,

    Je n’ai pas écrit que les problèmes trouvaient leur source dans des abus de la SNCF ou du conseil régional. J’ai écris que les 2 abusaient avec leur jeu de ping-pong.

    Vous n’avez pas à assumer les malveillances, bien évidemment. Mais le fait qu’un train bloqué perturbe les autres dans les 2 sens parce que la ligne est monovoie est bien du à un choix de non-investissements.

    Le fait que personne ne donne d’explication aux clients qui voyagent debout pendant 3 heures, ne leur propose un remboursement ou les accueille à l’arrivée au moins avec amabilité est en revanche du ressort de la SNCF.

    Il n’y aurait que des problèmes liés aux incivilités et aux attaques de train on comprendrait. Mais c’est la goutte de trop.

    Je râle comme client parce que j’en ai marre de la manière dont on me traite : je paye cher pour un service qu’on ne me rend pas.

    Je râle aussi comme citoyen soucieux du développement local. Le mauvais service ferroviaire sape le travail des aménageurs dans les territoires ruraux.

    Alors pitié, SNCF ou conseil régional, arrêtez de vous défausser les uns sur les autres ou sur le dos de l’Etat. Trouvez la solution ici et maintenant.

  3. Bonjour Xavier,
    pratiquant la ligne Alençon Le Mans depuis 17 ans je pourrais aussi écrire un livre et je souhaite soutenir tes revendications. Evidemment on ne peut pas tout imputer à la SNCF. Nous, « usagers » (car on ne connait pas le terme « client » à la SNCF) nous demandons un service public et on s’en fiche du responsable : la SNCF, l’Etat ou les Conseils Régionaux (3 Régions pour Caen Tours). Par contre si on veut jouer sur les responsabilités, c’est facile : quand il n’y a pas de communication et que l’on ne comprend pas pourquoi il y a un incident de parcours, on est bien sûr de la responsabilité de la SNCF. Sinon, quand un bovin suicidaire s’est pris le train ou que l’on est victime de vandalisme on le sait (cela a beaucoup changé depuis 17 ans, aujourd’hui, même les contrôleurs timides arrivent à aligner quelques mots dans un micro). Vous savez, les chauffeurs ou les controleurs qui oublient de se lever, cela arrive, comme chez tous les travailleurs peu motivés, mais jamais on ne vous l’a annoncé comme raison possible d’un retard.
    Allez, bon courage à tous ceux qui ont encore le courage d’utiliser le train…

  4. Même constat sur la ligne Paris-Caen, et d’après Xavier Moisant, c’est pire sur Paris-Rouen… ce ne sont donc pas des cas isolés ou des mauvais arbitrages, mais plutôt un manque total d’adéquation entre la politique publique et les moyens affectés.
    Ceci étant, histoire de relativiser, les « clients » y sont aussi pour beaucoup, moutons qu’ils sont à se laisser faire, au point que l’on me faisait remarquer qu’une association de défense des clients de la SNCF ne s’appelle ainsi. Elles sont toutes des « associations d’usagers »… comme quoi, on vit avec 😉
    Seules des actions concertées et massives de non présentation de billets, de non paiement… auraient un impact sur la SNCF. Mais le français critique beaucoup, mais dans l’action, il est au fond à côté du radiateur.

  5. Xavier de Mazenod

    Intéressante cette analyse sociologique Philippe : nous avons à ce point intégré notre statut d’usagers que nous ne nous pensons même pas clients.

    Non, les problèmes ne sont pas isolés si on en juge par les blogs de « clients » mécontents sur d’autres lignes.

    On a connu une période d’embellie sur le Paris-Granville. Comme quoi c’est possible d’améliorer la qualité du service.

  6. Bonjour,
    Pour revenir sur ton dernier commentaire Xavier, il est vrai que nous avons eu une amélioration ces derniers temps même si de nouveau des problèmes arrivent.
    Personnellement, le terme usagers, je le trouve bien. Il me fait penser au mot usé et c’est le terme des voyageurs.
    Je pense que l’origine de cette embellie vient entre autre de la convention entre la région BN et la SNCF. Elle implique financièrement la SNCF et cela reste la seule chose importante de nos jours : l’argent.
    Cordialement

  7. On ne va pas philosopher sur le terme usager vs. client, mais je trouve que la notion d’usager valide une forme de démission face à l’organisation.

    L’usager est celui qui utilise. Il n’y a pas de notion de prestation en échange d’argent.
    Le client est celui qui acquiert une prestation en échange d’argent.
    Il me semble que nous sommes bien dans ce dernier cas. Et c’est là tout le problème, les messages des clients SNCF montrent qu’ils se sentent mal servis au regard de leur participation financière.

    Vous avez en revanche raison sur un point, nous sommes en partie seulement des clients car le prix payé pour un trajet province-paris sur nos lignes est très inférieur au coût réel. Les subventions aux différents niveaux de la collectivité permettent de maintenir ce prix à un niveau acceptable pour le client, mais bien inférieur à la réalité. Nous devrions certainement payer deux ou trois fois plus cher les trajets (et je ne parle pas des TER !) si le prix réel nous était facturé. Mais c’est politiquement inconcevable car cela provoquerait un regroupement citadin encore plus important qu’aujourd’hui.

  8. @ François – tu sais ce qu’il te reste à faire : rebaptiser ton association d’usagers 😉

    Je trouve aussi qu’usagers nous place d’emblée en tant que « sujets »…

    La situation s’est aussi améliorée quand Laurent Beauvais, président du conseil régional, a suspendu le paiement de la redevance de 5 M/mois à la SNCF…

    @ Philippe – c’est vrai que le prix est déjà cher mais ne correspond pas à la réalité. C’est le modèle économique public : on dilue et on mutualise la dépense pour que toute la collectivité la supporte, même les non « usagers » du train.

    Si seuls les clients payaient, la grève du paiement ou le boycott du train seraient passés dans les moeurs depuis longtemps.

  9. Cher Xavier,

    Tu connais mon amour pour cette ligne, ponctuelle, rapide et très confortable.
    Très bien fréquentée de Paris à Dreux et vis et versa.
    Tu as raison d’écrire que la ligne est en une seule voie, et que les usagers se font des extinctions de voix, mais imagine seulement si on avait une bi-voix, ce serait la déroute! déjà qu’une voix il n’arrivent pas à la gérer alors deux…
    Moi je prends ma voiture, je suis assis confortablement dans le cuir, mes pieds et non mon fessier repose sur une épaisse moquette, je fume, j’ai la température de clim que je veux, je m’arrête quand je veux pour boire un petit café, et j’arrive toujours à l’heure.
    De plus je facture pour ce trajet environ 145€ d’indemnitè kilométrique.

    Bonne journée

  10. Edouard, tu as raison : une mauvaise qualité de service pour le train entraîne un report des déplacements sur la voiture. Pas très écolo.

    Même si le trajet en voiture n’est pas aussi idyllique que tu le présentes: bouchons, durée de trajet, coûts, voiture à gérer en ville…

    M’enfin, c’est peut-être mieux qu’un train qui ne roule pas.

    Lors d’un trajet, le train s’est immobilisé à Dreux sans que personne ne puisse dire quand ni si il repartait.

    J’ai pris un taxi pour aller louer une voiture afin d’arriver à l’heure à un RV important.

    Vie rurale ordinaire.

  11. Monsieur de Mazenod,
    Journaliste à la Manche Libre, je souhaiterais vous rencontrer afin d’évoquer les problèmes rencontrés lors de vos déplacements sur la ligne Paris-Granville.
    Je prépare actuellement un article sur le sujet.
    Je vous laisse mes coordonnées :
    Clément Dudouet
    Mail: clement_dudouet@yahoo.fr
    Tél : 06 35 58 57 77
    Cordialement

  12. Il est important de souligner une fois pour toute que le matériel roulant sur la voie Granville Paris n’a jamais été conçu pour une telle distance. Que les trains au look modernes ne sont que des machines rhabillées.
    Il est temps de remettre à plat lignes et matériel. C’est la même chose sur la Tours-Caen.
    Je suis partant pour soutenir vos actions.

  13. alors moi je vais mettre mon garin de sel sur les cartes de fidélité j’ai acheté 30€ une carte grand voyageur et est même été compté comme très grand voyageur accumulant smiles sur smiles.ma boite mel est inondée de promotions de voyages à quelques euros et j’en passe. le hic c’est que lorsque en fin de compte j’ai voulu voyager gratis avec mes smiles j’ai découvert que mon solde a été mis à zéro sans que grand voyageur en bon prince m’envoie un gentil mel pour me dire que j’arrivais bientôt hors délai pour bénéficier de mon stock de simle. je suis négligeant sans doute mais je me suis bien fait rouler et là la sncf fut bien ponctuelle. il parait même que grand voyageur c’est pas la sncf. je voudrais bien savoir combien de pigeons se sont fait piégés par « grand voyageur » car à 30# la carte ça fait un beau pactolle

  14. bonsoir,

    20ans que je prends ce train et sa ponctualité se compte sur les doigts d’une main…

    Par contre, pour trouver des excuses à tous ces retards, la SNCF est championne toutes catégories,inondations,feuilles sur les voies,vent,vaches,tracteur ou voitures sur les voies,loco en feu, sans freins….j’en passe et des meilleures…
    Jamais imputable à la sncf bien sur…

    Alors au lieu de se mettre en grève ils devraient commencer à bosser et être aimables avec les usagers et faire des efforts sur la ponctualité!!!

  15. Faites comme moi, je fais du tri sélectif, je vais acheter dans mon village mes courses avec mes petits pieds, je ne mets pas d’engrais sur mes plantations et je prends ma voiture pour aller à Paris. Je suis installé depuis 12 ans à Essay, j’ai pris le train à Surdon, et je suis désolé de vous dire que pour Paris les embouteillages sont relativement prévisibles alors que les arrivées à l’heure et l’accueil du personnel Sncf sont plus que dissuasifs. Un caillassage pour combien de problème de feux de signalisation ? De toute façon on ne contrôle les billets qu’en Eure et Loire, tous les usagers vous le diront.

    Moi, maintenant avec le concours de la Sncf et de la Région, je pollue, j’écoute ma musique ou les infos, et personne ne me dit de me taire. Un embouteillage, je prends le téléphone de la voiture et je préviens.

    Bonne chance, et bon courage, mais moi j’ai renoncé. La SNCF et la région se moquent de nous. Une grande Normandie (Haute et Basse) comme une grande région unie, n’aurait-elle pas plus de poids ?

    Je l’ai déjà écrit : Messieurs les politiques, vous êtes élus par nous, et êtes là temporairement pour défendre les intérêts de la région donc des électeurs qui vous ont donné un mandat. Il ne s’agit plus de couleur politique mais de placer votre région parmi les plus attractive et non la plus soumise à une idéologie d’un parti politique. Le PS comme l’UMP se moque de savoir si il fait bon vivre en Normandie ou pas!!!
    La présidence de la RF comme celle du PS, de l’UMP ou des Verts (etc) ne sont pas plus intéressés par les problèmes du Paris-Granville que du ramassage des encombrants dans la ville de Tulle.

    Encore une fois, de plus, et quelque soit votre parti vous vous devez d’oeuvrer pour le bien-être de vos concitoyens, et ce sans démagogie, sans les prendre pour de simples électeurs. Vous êtes redevable de la position qui vous honore.
    Si tout ce que vous arrivez à faire n’est qu’éclat de voix(es) pour dire que « je suis pas content, je ne te paie pas ta facture ».
    En ce jour de rentrée des classes, ça fait très cour de récréation, c’est primaire ! Alors, comme je l’ai déjà écrit : Messieurs les politiques « à vos marques » « prêts » ou « Partez »

    Une action auprès des tribunaux européens concernant la libre circulation des biens et des personnes ne serait-elle pas envisageable???

  16. Edouard, tu vas rire : ce matin grève sur le Paris-Granville et le Caen-Tours.

    Trains supprimés et retard d’usage. Mais les usagers semblent avoir compris et se range à ta position : le train était très vide.

    J’ai fait des photos et je rumine mon prochain article pour Zevillage. A condition de pouvoir rentrer ce soir…

  17. Bonne chance, mais ça ne fais plus rire !!!

    Meilleur retour Possible.

    meilleurs sentiments

    Edouard

  18. TRAJET SNCF PARIS- VILLEDIEU LE 8 SEPTEMBRE 2009 EN 6 HEURES !!! UN RECORD

    Mais non vous ne rêvez pas !!!
    Départ Paris 19 h 52 on nous annonce au micro que notre train n’est pas disponible.
    Donc un train de banlieue va nous emmener à Dreux puis 02 bus seront là pour poursuivre le trajet en passant par toutes les gares !!!!
    il fait 30 degrés cette journée là !!! aucune bouteille d’eau n’est mise à nottre disposition, les personnes dans le train n’avaient pas prévu y passer 6 heures et n’ont rien à manger ou à boire
    Les controleurs sncf sont absents évidemment
    les toilettes impraticables …sans commentraire
    et les toilettes de la gare de Dreux sont fermés !!! Pas de toilette dans le bus
    alors sauve qui peut
    Le chauffeur du bus : un vrai fou
    il roulait à toute allure , ne savait pas sa route ni les endroits où arrêter, les passagers devaient lui indiquer le trajet
    impossible de dormir

    Villedieu arrêt à 1h45 du matin
    J ai suivi ce car véolia jusque dans Villedieu il roulait à 95 km/h au lieu de 50
    C’est du grand n’importe quoi notre ligne

  19. Autant à une époque la SNCF n’avait pas remarqué qu’en automne les feuilles tombent, et qu’à la veille du 1er novembre, il y a toujours plus de passagers… et que surchargé, un train patine…. cette fois-ci c’est Noël, un 24 décembre 2009, il n’est pas jugé bon de rallonger le train de 13h16, non la SNCF FAIT APPEL A LA POLICE POUR LIBERER LE TRAIN DU SURPLUS DE VOYAGEURS.
    PUREMENT INACCEPTABLE…

  20. A nouveau la SNCF se fait remarquer. J’ai pris le train à la gare de Surdon, le 27 décembre et à son arrivée le train était déjà bondé. Avec beaucoup de mal j’ai réussi à entrer. Nous sommes restés coincés entre l’entrée,les toilettes et les bagages, sans pouvoir faire de mouvement et bien sur debout. Aucune aération et une chaleur insoutenable. A un moment une jeune fille à eu un malaise qui s’est répété 2 fois jusqu’à Paris. A Dreux une personne agèe a eu un problème trés important qui a nécessité de faire appel à un médecin qui se trouvait dans un wagon afin de lui porter les premiers secours. Au final, nous avons du faire évacuer cettepersonne à la gare de versailles pour que cette personne puisse être prise en charge par les secours de la gare. C’est inadmissible de nous faire voyager dans de telles conditions.

  21. vraiment elle a bon dos la SNCF,heureusement pour vous bientôt il n’y aura plus rien, les gares auront fermées, les camions auront pris le relais du fret, il y aura 150 000 chômeurs de plus, et on n’aura que des ampoules aux pieds pour pleurer! je m’excuse mais je constate qu’en 40 ans, personne n’aura fait grand’chose pour facilité la vie des voyageurs, surtout là-haut… voitures, autoroutes, essences, accidents… voilà ce qui a été privilégié, au lieu de s’occuper des voies ferrées! ‘fallait que ça soit dit! Montez-vous en asso d’usagers et allez voir un ministre par exemple et non le contrôleur… tant qu’il y a des trains!
    Voyageur et fier de l’être!!!

  22. La SNCF a bon dos ? Mais qui fait (ou devrait faire) rouler les trains ? Les usagers ou le ministre ?

    On lui demande en tant qu’usager-client-sujet de faire son travail.

    signé : Xavier, qui aimerait bien être voyageur si la SNCF faisait toujours bien son travail sans rejeter la faute sur les autres 😉

  23. Bonjour,

    J’ai pris la ligne Granville-Paris hier soir, et vu les soucis qu’il y a eu, j’ai eu envie de voir si c’était habituel. Et je tombe sur votre article, qui date de 2009 ! Magnifique de voir que depuis votre article rien n’a changé. Hier soir j’étais debout coincée entre des gens et des bagages, d’autres étaient assis en 1ère dans le couloir, mais pas assez de place par terre pour que tout le monde puisse s’assoir. C’est complètement fou de payer un billet pour voyager dans ces conditions pendant près de 3h. Enfin voilà, pas très rassurant de voir que ce n’était pas exceptionnel, mais bel et bien habituel comme situation.

    Bonne journée !

  1. Pingback: Xavier Moisant

  2. Pingback: Xavier de Mazenod

  3. Pingback: Xavier Moisant

Lire les articles précédents :
SNCF, télétravail et éco-mobilité

Il y a quelques temps j'ai déjeuné avec deux responsables de la SNCF pour parler "télétravail". Leur groupe de prospective...

Fermer