Accueil / Télétravail / La négociation de l’accord Télétravail avance chez HP

La négociation de l’accord Télétravail avance chez HP

Le 10 mai, s’est tenu la 4e séance de négociation de l’accord Télétravail chez Hewlett-Packard qui vise les 3 sociétés du groupe, HP France, HP ESF et HP CCF.

Si l’on en juge par les 109 commentaires laissés sur le blog de la CFTC-HP depuis le début de la négociation, le 26 mars, le sujet du télétravail passionne.

La CFTC a mis le paquet : 6 spécialistes travaillent sur le sujet et un atelier-téléconférence réunit les adhérents de l’organisation syndicale concernés.

Très intéressant : sur le blog, les commentateurs et le modérateur n’hésitent pas à aller au fond du problème et même à aborder les aspects très concrets de la négociation.

A noter : l’accord prévoit des périodes de télétravail pouvant aller jusqu’à 5 jours/semaine. On est loin des entreprises frileuses où 1 à 2 jours/semaine sont le maximum concevable.

A suivre.

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

9 plusieurs commentaires

  1. Bonjour,
    Il faut mettre les choses en perspective. Pendant plus de 3 ans la Direction Hewlett-Packard a refusé d’ouvrir le débat sur le télétravail, au grand dam des organisations syndicales qui souhaitaient ce débat afin de mettre un terme à une politique d’entreprise trop discrétionnaire.
    Las ! C’est poussé par des réalités purement immobilières que H-P a ouvert les négociations : fermeture des agences de province, rationalisation des espaces parisiens.
    Et ce que souhaite la Direction dans cet accord, c’est un télétravail à temps plein, ce que refusent unanimement les syndicats, car source de dé-socialisation évidente.

    Je me permets de vous indiquer le lien de notre site internet :
    http://www.cfecgchp.org/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=29&Itemid=31

    Bien cordialement,
    Laurent

  2. Merci de ces précisions.

    Je suis d’accord avec vous sauf pour votre vision pessimiste du télétravail à temps complet.

    Le meilleur moyen d’empêcher les abus est de se tenir dans la ligne de l’Accord national interprofessionnel de 2005 : la mise en télétravail repose sur le volontariat.

    Le salarié qui a peur de se retrouver délocalisé ou qui a simplement peur d’être isolé refusera le temps plein en télétravail.

    A part cela je connais bien votre blog, l’un des meilleurs blogs de section syndicale que je connaisse.

    J’avais d’ailleurs interviewé Jean-Paul Vouiller il y a quelques années :
    http://www.adverbe.com/2007/12/04/comment-bien-bloguer-en-entreprise-cote-syndicat/

  3. Bonjour Monsieur de Mazenod,

    Le message de Laurent émanait de la CFE-CGC avec un lien vers notre portail http://www.cfecgchp.org alors que vous faites référence dans votre réponse au blog de la CFTC.

    Notre ami Jean-Paul Vouiller et la section CFTC font un excellent travail de communication comme vous l’avez souligné. Nous espérons pouvoir également vous accueillir prochainement sur notre portail syndical.

    Cordialement,
    Didier Pasquini

  4. Au temps pour moi et pardon pour la confusion ! Je sais pourtant que la CFTC n’était pas la seule à négocier cet accord 😉

    Je me réjouis d’ailleurs que les OS changent d’attitude vis-à-vis du télétravail.

    La remarque sur l’ANI et sur le volontariat dans ma réponse est quand même valable.

    Volontiers pour un échange sur votre portail. Contactez-moi par mail : contact (chez) zevillage (point) net.

Lire les articles précédents :
Ne vous installez pas dans l’Orne : quatre bonnes raisons en vidéo

Voici les 4 vidéos créées par Orne-développement, le comité d'expansion de l'Orne, pour la "campagne de printemps" de promotion du...

Fermer