Accueil / Emploi / RH / Quels services pour les tiers-lieux ? – Article #3 Barcamp Activity Caen

Quels services pour les tiers-lieux ? – Article #3 Barcamp Activity Caen

Cet article résume le travail de l’atelier du Barcamp Activity de Caen qui cherchait à définir les services à développer dans les tiers-lieux orientés travail (télécentres ou espaces de coworking).

Le tiers-lieux ou l’espace de coworking ne se limite pas à la mise à disposition de tables et de chaises. C’est avant tout un lieu de vies, multiples et complexes. C’est une nouvelle façon d’aborder le monde du travail où se mélangent allègrement le travail, le réseau et les besoins du quotidien. Revue des idées à servir avec le mur à post-it du BarCamp Activity.

Le service d'abord

L’espace de coworking n’est pas une île, mais un archipel de compétences, de talents, d’énergie créatrice… Le premier service à offrir et à développer, c’est le networking… de la mise en réseau pour le business, pour apprendre, pour faciliter le quotidien. Dans la conversation, l’idée principale est que le coworking ne se limite pas à un espace de travail, mais qu’il est un espace de vie. C’est un espace multi-services.

Voici 9 idées proposées pour des services à la carte.

Au quotidien

Conciergerie : celui qui accueille, qui prépare le café ou plus encore. Le concierge doit pouvoir répondre à toutes les attentes. Cela peut être un community manager ou un secrétariat polyvalent (accueil client et soutien administratif). Son profil dépendra du lieu, de même que sa rémunération (bénévolat ou salariat).  En tout cas, le concierge est un facilitateur.

Services mutualisables : comme en entreprise, on aimerait avoir à disposition imprimante, téléphone, secrétariat et consommables (papier, crayon, bloc notes, etc.) à portée de main.

FabLab : un FabLab est un laboratoire de fabrication. Il désigne tout type d’atelier composé de machines-outils pilotées par ordinateur et nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et pouvant fabriquer rapidement et à la demande des prototypes. Ce sont des espaces de bricolage comme on le voit à  Republikken au Danemark.

Fablab Republikken

Fablab Republikken

Mieux vivre

Table d’hôtes : et si la table était l’espace central du coworking, un repas le moment essentiel pour échanger de façon informelle sur ses projets ? Une bonne connexion internet suffit pour prolonger un repas en séance de brainstorming. On pourra se limiter à un espace cafétéria cosy. Mais l’esprit est là.

Garderie : c’est ce qu’imagine à Marseille A.V.E.C. (Association pour la Valorisation des Espaces Collaboratifs) en mixant micro-crèche et espace de coworking.

Aide au devoirs : dans le même esprit, l’espace de coworking peut se transformer en lieu d’aide aux devoirs. Ainsi, le télécentre de Boitron se trouve juste à l’arrêt du ramassage scolaire. Le lieu, s’il est conçu comme polyvalent, peut être accueillant une heure ou deux par semaine pour une activité scolaire ou autres.

Intelligence réseau

Formation : le partage n’est pas toujours réciproque ; mais on a tous quelque chose à échanger. Apprendre est soluble dans la relation de voisinage immédiat. Et peut même faire l’objet  d’un service régulier. C’est ce que propose le Comptoir numérique avec ses Wikischool, PapyCamp et autres CowoCamp. Qu’importe le format pourvu que les échanges soient  bénéfiques.

Formation au comptoir numérique

Networking : le lieu doit être connecté aux autres espaces de coworking et plus globalement aux réseaux professionnels. Entre l’hyper-local et le global, le réseau se structure à l’image de Jelly ou coworking.  L’important est d’investir ces espaces sociaux.

Univers entreprise : le service qu’attendent les entreprises, c’est un service pérenne et sécurisé où le salarié retrouve son univers professionnel dès sa connexion au réseau. C’est du cloud ou un Réseau Privé Virtuel (VPN). La difficulté est de savoir qui organise ce service.

La liste est non exhaustive, mais elle montre quelques pistes explorées. Je rêve pour ma part d’un espace de coworking adossé à un FabLab et une OpenKitchen (le chef c’est vous) pour débrider notre créativité.

A la manière du livre éloge du carburateur de Matthew B. Crawford, je crois que les réseaux nous rapprochent chaque jour davantage d’une relocalisation de nos activités ancrées dans le réel.

Voir les autres compte-rendus

(Photos : Joseph A, Comptoir numérique)

À propos François Duport

François Duport
Conseil en médiation numérique et animation de communautés de pratiques. Conseil et pilotage dans le développement d’usage numérique et d’animation sur le Web social, participatif et collaboratif.

24 plusieurs commentaires

  1. Très bon article !
    A la Cordée, on développe également des services comme ceux notés ci-dessus.
    Pour les services professionnels, type conciergerie mais aussi comptabilité, juridique… on monte des partenariats avec des acteurs locaux, afin de proposer à nos membres leurs services à conditions avantageuses !

Lire les articles précédents :
Les organisations doivent répondre à l’utilisation croissante des terminaux grand public

Citrix a réalisé une étude, au niveau mondial, concernant la manière dont les terminaux grand public (tablettes, smartphones…) étaient utilisés...

Fermer