Accueil / Pratique / Comment augmenter sa productivité sur Internet : les techniques d’Eric Dupin de Presse Citron

Comment augmenter sa productivité sur Internet : les techniques d’Eric Dupin de Presse Citron

Pendant la semaine de voyage avec le Blogger Bus Tour d’Orange, Eric Dupin, de Presse citron a bien voulu me confier ses conseils pour gagner productivité dans son travail sur l’Internet. Indispensable pour ne pas perdre ses journées à gérer ses mails et à suivre les conversations des réseaux sociaux. Entretien.

Zevillage : Qu’est-ce qui vient perturber l’organisation de ton travail quotidien ?
Eric Dupin : J’ai trois ennemis dans l’organisation de mon travail. La procrastination d’abord, dans un contexte particulier de suivi de l’actualité, c’est-à-dire que je suis interrompu pour faire autre chose. Difficile de préserver un tunnel d’écriture de 3h car je suis immergé dans l’actualité chaude et dans le temps réel.

Eric Dupin en reportage chez Flipboard à Palo Alto.

Pas procrastiner au sens de “je reporte à demain parce que je n’ai pas envie de le faire » mais dans le sens où je suis interrompu dans mon flux de travail. C’est difficile de combiner le court terme et le temps réel avec, d’autre part, le temps long pour l’évolution de Presse-Citron, pour mes clients ou pour les relation avec mes rédacteurs.

Le 2e ennemi ce sont les réseaux sociaux car on y est bombardé d’informations.

Et le 3e c’est bien-sûr le mail.

Zevillage : Tu es très présent sur les réseaux sociaux, comment gères-tu cela ?
Eric Dupin : Un jour je me suis aperçu que je passais beaucoup de temps sur Twitter et sur Google+. On poste un commentaire puis on répond, on suit des liens et on lit des articles, on réagi et on s’aperçoit qu’on a perdu une heure. Pas complètement perdue mais cela nous a sorti de notre travail.

Il y a peu près un an j’ai décidé de rationnaliser mon utilisation de Twitter. Je m’interdis d’y aller le matin car j’écris jusqu’à midi. A la limite je jette un oeil à ma timeline sans interagir. J’ai également supprimé les “ clients “ Twitter et les notifications. Je vis en mode actif, je ne fais plus que du pull. C’est moi qui décide quand j’y vais.

Je jette un oeil 2/3 fois dans la matinée à Twitter, Facebook ou à mes mails, surtout pour contrôler mes publications. Mais je m’interdis toute réaction.

Zevillage : Tu n’as pas peur de louper des informations importantes?
Eric Dupin : Non, je ne pense pas louper d’infos, au pire je les lis avec quelques heures de délai. Mais j’y gagne, la qualité a remplacé la quantité et les échanges sont meilleurs.

Je n’ouvre la messagerie que l’après-midi pour mon travail de gestion quotidienne, les coups de fil, les dossiers clients, etc. En fait, c’est rare qu’un mail ne puisse pas attendre la 1/2 journée.

Il faut s’y tenir. Si je fais un break de 5 minutes pour réfléchir, le danger c’est de cliquer sur l’onglet Twitter ou Facebook : c’est mortel car cela casse la réflexion.

Depuis que je me suis organisé de cette manière j’ai gagné facilement 30% de productivité et j’ai l’impression que mes journées sont plus légères. C’est effrayant comme on peut se disperser !

C’est comme pour arrêter la cigarette, c’est une discipline de tous les jours. Mais je me suis bien désintoxiqué.

Zevillage : Utilises-tu des outils particuliers pour gagner en productivité ?
Eric Dupin : J’utilise ma tablette et mon iPhone pour lire Flipboard. Je peux veiller n’importe où et n’importe quand et flaguer ce qui me plait.

Pour envoyer les sujets à traiter à mes rédacteurs j’utilise Faveous qui permet d’agréger dans une timeline unique tout ce qu’on flague partout. Quand un rédacteur veut traiter un sujet, il le supprime simplement de la timeline.

Enfin, j’utilise Joliprint. Pour ne pas me disperser, j’archive des articles en PDF pour les lire plus tard, dans le train ou à un moment calme.

Zevillage : Tu as une recette pour gérer les mails ?
Eric Dupin : J’ai essayé de diminuer mon volume de mails mais j’ai abandonné l’idée. J’utilise toutes les fonctions de Gmail : poubelle automatique sur certains mots-clés, réponses automatiques pour les mails qui contiennent « communiqué de presse » que je renvoie vers notre service Powerpress, etc.

De temps en temps, un week-end je me fais une session de rattrapage de 3 ou même 500 emails. Je m’isole, parfois même à la bibliothèque de mon quartier, et je ne fais que cela. Et j’en supprime beaucoup. Si c’est important je me dis que l’expéditeur saura bien me contacter.

A propos de: Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

17 commentaires

  1. Je suis très productif, comme tous les feignants :-)
    Merci Xavier !

  2. Ce qui est étonnant la dedans, c’est qu’il y’a eu pas mal de sondages qui ont été balancé ces derniers temps pour dire que les réseaux sociaux dopés la productivité alors qu’on s’aperçoit aussi que c’est quelquechose qui va être perturbant pour beaucoup ce « trop plein » d’informations

  3. @Guillaume c’est comme tout, ça dépend l’usage que l’on en fait, cela peut être des outils de productivité (veille, temps réel…) mais aussi des gouffres de perte de temps (bavardage, dispersion…)

  4. Merci de ces conseils Eric.

    @Guillaume : Dans cette période « d’infobésité » il faut apprendre à gérer les outils et les usages sinon on se fait déborder. A cette condition, en effet, les réseaux sociaux peuvent « doper la productivité » : on fait plus de choses, en moins de temps et souvent mieux.

  5. Merci à vous 2,
    Voilà d’excellents conseils généralistes pour bien organiser son temps dans un monde moderne. J’en connais beaucoup à qui cela ferait du bien de suivre ne serait-ce qu’un seul de ces conseils ;-)

  6. Merci à M.Eric pour ces conseils.
    Grace à vos conseils maintenant, nous allons pouvoir mieux organiser notre temps, ainsi augmenter sa productivité dans son travail sur l’Internet.
    Est-ce qu’ils y en a d’autres outils pour gagner en productivité ?

  7. La diète d’information ça peut aussi avoir du bon : ça aide à prendre de la hauteur et à filtrer les informations.

    Perso je ne regarde pas les infos à la TV, je ne lis pas les journaux, je suis peu sur Twitter, etc.
    Ca n’empêche pas les informations importantes (générales ou spécialisées) d’arriver à moi d’une façon ou d’une autre, et surtout quand JE le souhaite et quand JE vais à leur rencontre.

    Après il y a de petits accidents : j’ai appris le scandale DSK avec 2 jours de retard par exemple, mais est-ce si grave ? ;)

  8. Internet a vraiment révolutionné les usages, et permet tellement de choses que maintenant c’est surtout une question de temps et d’organisation. Si on est dans le web et qu’on fait de la curation il est important de s’organiser. Eric en est le parfait témoin.

  9. Au sujet de Faveous : j’ai tout de suite créé un compte après avoir lu cet article; malheureusement, ils semblent avoir des problèmes. La connexion à mon compte Twitter par exemple ne marche pas en ce moment.
    C’est bien dommage, je pensais avoir ainsi un remplaçant plus efficace de del.icio.us.

  10. Oui Faveous a un problème avec Twitter depuis le changement de son API. Normalement ça devrait être réglé aujourd’hui selon son créateur.

  11. Eric, tu procrastines le matin au lieu d’écrire ;-)

    Merci de la précisions, j’ai aussi un problème avec Twitter sur Faveous.

  12. Ah tu m’as bien eu en flag, là, c’est mon côté « sen du service » qui m’a commandé de répondre tout de suite, me voilà trahi :-)

  13. Tu es pardonné, le service c’est sacré ;-) et puis tu le dis toi-même, c’est une lutte de tous les instants, comme la cigarette.

  14. Pas mal de conseils intéressants qui vont dans ce sens dans le livre de Tim Ferris « la semaine de quatre heures »
    http://www.fourhourworkweek.com/

  15. Bonjour,
    les réseaux sociaux sont des moyens excellents pour faire connaitre son entreprise, rencontrer de nouvelles personnes, mais il faut savoir se limiter. On est vite submergé si l’on n’y prend pas garde. J’ai deux écrans sur mon bureau, et sur l’un j’ouvre uniquement les onglets me rattachant à mes réseaux et autres. Je m’octroie alors quatre « pauses réseaux » par jour et dans c’est moment là je n’ai plus qu’à rallumer mon écran, je ne perds pas de temps à me reconnecter. Et je suis ravie de ne pas être totalement déconnecté…
    N’oublions pas nos priorités!! les réseaux sont des moyens utiles… mais très vite rongeur de temps!

    Bien à vous,
    Frédérique

  16. On s’aperçoit encore que les outils de notifications et d’informations en direct (email, réseaux sociaux…) sont encore un frein à la productivité, surtout quand on travaille sur une tâche longue qui demande de la concentration (l’écriture d’un article par exemple).

    Je me permet de vous conseiller ma technique d’organisation de mon travail sur internet (fignolée en plusieurs années), que j’expose sur le blog d’Olivier Roland :

    http://blogueur-pro.com/3-outils-pour-planifier-vos-activites-sur-internet-et-gagner-du-temps

  1. Rétrolien : Web Productif

Laisser un commentaire