Accueil / Il s’agit de don

Il s’agit de don

Aujourd’hui est une triste journée : Station C, espace de coworking de la première génération, est sur le point de fermer ou de changer de mains. Ce genre d’histoires arrive tous les jours. Mais pour moi et Les Satellites c’est un jour particulier car c’est chez eux, chez Patrick, Daniel et leurs membres que j’ai découvert le coworking. Les Satellites est une chimère sans Station C. Les Satellites est bâti avec l’ADN de Station C.

Je suis un peu triste. J’essaie en ce moment de les aider du mieux que je peux mais j’ignore totalement ce qu’il arrivera d’ici février. Toute aide est la bienvenue par ailleurs : si vous êtes à Montréal et que vous avez la possibilité d’aider Station C à continuer à exister, alors faites-le. Pour tout ce que Station C représente. Pour tout ce que le fait d’aider représente.

Animaux sociaux

Cette histoire me rappelle que nous faisons ce que nous faisons aujourd’hui pour une raison intrinsèque à la nature humaine : aider. Aider la race humaine. Nous sommes et restons des animaux sociaux. Nous nous regroupons parce que nous partageons des valeurs, parce que nous partageons des croyances. Il s’agit de communauté. Il s’agit de culture. Qu’est-ce qu’une nation ? Des personnes se regroupant autour de valeurs et de croyances partagées. Qu’est-ce qu’une équipe de sport ? Des personnes se regroupant autour de valeurs et de croyances partagées. Deux Français dans le métro de New York débuteront une conversation plus facilement et plus rapidement que n’importe quels autres inconnus newyorkais.

Pourquoi ? À cause de ces valeurs et de ces croyances qu’ils ont en commun. Dans un environnement dominé par des croyances qui ne sont pas les nôtres, par des valeurs qui ne sont pas les nôtres, nous sommes attirés par ceux qui croient à ce que nous croyons : et pour cela nous leur faisons confiance.

La confiance émerge quand deux personnes croient à la même chose. C’est un simple sentiment qui nous permet d’aider et de soutenir les autres. Je ferai davantage confiance à ce Français dans le métro de New-York me conseillant ce resto italien plutôt qu’à n’importe quel autre inconnu newyorkais. Parce qu’un ensemble de valeurs et de croyances nous lie. Moi, Nicolas Bergé, j’ai besoin de confiance. Elle décuple mes forces. Cette confiance me donne encore plus envie de prendre des risques, d’expérimenter (et donc d’échouer) et d’aller là où personne n’est encore allé parce que je sais au fond de moi que si j’échoue, si je m’effondre, quelqu’un viendra me relever, quelqu’un viendra m’aider.

C’est la raison pour laquelle des communautés se forment. C’est la raison pour laquelle des cultures se forment. Seul, je ne suis pas bon (et il ne s’agit pas de technique mais bien de croyance). Parler aux autres est instinctif. La confiance est capable de tout changer. C’est ce que j’ai vécu après un an d’existence des Satellites et c’est ce que le coworking peut aisément apporter.

Connaître les signaux

Le point de départ est celui-ci : savoir ce que l’on recherche. Si l’on vous demande de sortir dans la rue et de chercher les personnes qui croient à ce que vous croyez, vous savez exactement où vous rendre. Vous rechercherez les signaux qui correspondent à vos croyances. Vous saurez où chercher. Vous saurez quoi cherchez. Car ceux que vous trouverez possèdent les signaux auxquels vous croyez. Cela s’appelle l’authenticité.

Ce sont les signaux et les symboles qui font de vous ce que vous êtes. C’est vous. Tout simplement vous. N’est-il pas ahurissant d’entendre des entreprises demander à leurs clients comment elles devraient se comporter pour qu’ils les aiment plus ? « Comment devrions-nous nous comporter ?« , « Est-ce que vous nous aimeriez plus si nous faisions ci ou ça ?« . Remplaçons ces entreprises par nos amis. Nous répondrions : « Sois toi-même. » Tout simplement. Soyons nous-mêmes. Faisons les choses auxquelles nous croyons.

Disons-les. Autour de nous se trouveront les personnes qui, comme nous, sont authentiques, qui émettent et recherchent ces mêmes signaux, ces mêmes symboles. Nous sentirons que nous faisons partie de quelque chose de grand, de plus grand que nous. Nous y participerons. Nous nous y engagerons. Parce que c’est juste nous. Cohérence et Authenticité.

Donc, plus l’on donne de nous-mêmes – plus l’on partage ce que l’on croit – plus nous découvrons des choses étranges : comme ce Français dans le métro de New York à qui je fais confiance et sur qui, plus important encore, je veille. C’est la clef de tout ceci : les relations humaines. Et c’est ce que des communautés comme Station C ont su faire et ont su communiquer autour d’elles depuis des années. La Générosité.

Etre comblé

Il est assez incroyable de voir combien nous sommes heureux de donner. Il est assez incroyable de voir que le fait de donner provoque encore plus le fait de donner. Cette réaction en chaîne est caractéristique des relations humaines : plus l’on donne… et plus l’on donne. Il n’y a pas d’autres mots que « générosité » pour décrire cette instinctive inclinaison humaine. Qu’arrive-t-il quand vous souhaitez m’aider ? Vous sentez-vous comblé ? Est-ce que les gens s’entraident aujourd’hui ?

Honnêtement, la réponse est non : ils ne le font plus. Pourquoi n’entendrez-vous plus jamais d’études de salariés de grandes entreprises comblés par leur travail ? Parce qu’ils n’agissent que pour eux. Moi, moi, moi. Tous les jours. Tout le temps. « Nous avons plus de RAM. Nous sommes plus rapides. Nous sommes les plus grands. Nous sommes les meilleurs. Nous existons depuis 1909. Nous sommes plus rapides qu’eux. Nous sommes plus efficace, etc. » Moi, moi, moi. Le tout pour obtenir quelque chose de nous. Ils prennent. Ils ne donnent pas. Des cultures, des communautés comme Station C donnent. Qui plus est sans rien attendre en retour. Elles aident les autres et touchent de près, par conséquent, ce sentiment d’être comblé. Juste parce qu’elles font quelque chose pour quelqu’un d’autre. Des « donneurs ». Pas des « preneurs ».

Toute relation humaine repose sur les donneurs. Si vous n’avez pas compris cela, si vous ne comprenez pas les hommes, alors vous ne comprenez pas comment ils travaillent ensemble et comment ils font des affaires ensemble.

Rencontrer mes meilleurs

Station C n’a rien créé d’extraordinaire : rencontrer des personnes fantastiques tous les jours, les connaître davantage. Connaître leurs croyances, connaître leurs valeurs. C’est le contexte actuel qui a rendu ces simples choses extraordinaires. Avons-nous oublié combien il est bon d’être auprès d’autres personnes, d’être auprès des personnes qui partagent nos croyances et nos valeurs ? Heureusement, non.  Dame Nature nous dicte que c’est bon et c’est pourquoi nous continuons à nous rassembler. C’est le coworking.

Moi, Nicolas Bergé, suis un petit peu comme toi et je crois qu’ensemble nous pouvons faire de grandes choses. Créons des liens entre nous. Créons des relations entre nous. En équipe nous pouvons toucher au sentiment d’être comblé. En équipe nous pouvons aider la personne juste à côté de nous. La question qu’il me reste est celle-ci : que faites-vous pour aider la personne juste à côté de vous ?

A propos de: Nicolas Bergé

Nicolas Bergé
Créateur de l'espace de coworking Les satellites à Nice
7ads6x98y