Accueil / Télétravail / Le Conseil général du Lot, pilote dans l’expérimentation du télétravail en Midi-Pyérénées

Le Conseil général du Lot, pilote dans l’expérimentation du télétravail en Midi-Pyérénées

Le Conseil général du Lot a lancé en juin 2011 une expérimentation du télétravail en interne, sur la base du volontariat. Douze agents y ont participé, à raison d’un à un jour et demi télétravaillé par semaine.

« Nous avons voulu donner l’exemple, car nous sommes persuadés que le télétravail est un facteur clé de développement économique, en particulier pour les territoires ruraux, déclare Gérard Amigues, Vice-Président du Conseil général du Lot. Ceci étant, le télétravail induit une réflexion nouvelle sur le sens du travail et de la mission confiée, il était donc essentiel de travailler en amont avec toutes les parties concernées pour construire des outils d’évaluation et de management adaptés. »

Dans le cadre de cette démarche, un comité de pilotage et de suivi réunissant notamment des représentants de la DRH, de la Direction du Système d’Information, de la communication et des syndicats a donc été mis en place. Sur la durée de l’expérimentation, le Conseil général a doté chaque télétravailleur d’un ordinateur portable et d’une indemnité forfaire de 100 € pour couvrir les frais engagés en cas de télétravail à domicile.

Rendu public en juin 2012, le bilan de cette initiative a tout d’abord permis de mettre au jour des économies directes réalisées sur les frais de transport (1 583 €), et leur impact sur l’environnement (38 735 km épargnés, soit 32 jours de temps de transport et 4,5 tonnes de CO2).

20 télétravailleurs de plus en janvier 2013

« Au-delà des chiffres, l’évaluation qualitative a fait ressortir des éléments très positifs portant sur la satisfaction personnelle des télétravailleurs, l’optimisation de la production, ou encore une meilleure planification des activités et une coordination plus formalisée avec l’ensemble de l’équipe », souligne Gérard Amigues.

Forte de ces résultats, la collectivité a décidé d’étendre cette expérimentation à une vingtaine de salariés supplémentaires à partir de janvier 2013. A l’instar de leurs prédécesseurs, ces derniers auront la possibilité de télétravailler à leur domicile ou dans l’un des trois télécentres lotois dotés d’une liaison haut débit, à Figeac, Lacapelle-Marival et Latronquière. Sur les 1 200 postes de la collectivité, 600 ont été identifiés comme télétravaillables.

Contact : Anne Claire Dubreuil Conseil général du Lot anne-claire.dubreuil@cg46.fr

(Source Magazine Entreprendre CCI du Lot)

Related

A propos de: Anne-Claire Dubreuil

Anne-Claire Dubreuil
Ingénieur territoprial, directrice adjointe à la communication, chef de service communication numérique de Sicoval, communauté d'agglomération dans le sud-est de l'agglomération toulousaine.