Accueil / Télétravail / Airbus va expérimenter le télétravail à partir de septembre 2013

Airbus va expérimenter le télétravail à partir de septembre 2013

Airbus va expérimenter le télétravail, à partir de septembre, pour deux ans, à la demande des syndicats (voir les résultats de l’enquête sur le télétravail menée par la CFTC au début 2013). Démarrage très prudent du côté de la direction.

Quelques dizaines de postes devraient être concernés par cette expérimentation du télétravail, limitée à 2 jours/semaine, pour des salariés ayant trois ans d’ancienneté, en CDI à temps complet. seront exclus de ce test les cadres manipulant des données sensibles.

Une période d’essai de trois mois est prévue, au cours de laquelle le postulant restera libre de changer d’avis. Passé ce délai, la résiliation restera possible pour les deux parties, sous réserve d’un préavis d’un mois.

Un bilan de l’expérimentation avant déploiement à tous les salariés

Passé cette période, et conformément aux règles prévues par l’Accord national interprofessionnel de 2005 et à la loi de 2012, le salarié et l’employeur peuvent demander à arrêter l’expérimentation avec un préavis d’un mois. En cas de changement de poste, l’avenant au contrat de travail signé par les télétravailleurs sera automatiquement résilié.

La plage horaire pendant laquelle le salarié est libre d’organiser pour accomplir ses 7h de travail est assez large, de 7 h à 20 h. Un bilan sera fait avec chaque télétravailleur, deux mois avant l’expiration de son avenant et Airbus décidera ou non de déployer le télétravail après avoir compilé ces témoignages.

(source : Fil AFP-Liaisons sociales)

 

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.
Lire les articles précédents :
Pour ceux qui coworkent et voyagent, il y a CoworkingVisa

Si vous fréquentez régulièrement les espaces de coworking et qu'en plus vous voyagez, vous serez certainement ravis d'apprendre l'existence du...

Fermer