Accueil / Télétravail / Boom du télétravail au Royaume-Uni selon le Trade Union Congress

Boom du télétravail au Royaume-Uni selon le Trade Union Congress

Le nombre de personnes travaillant à domicile au Royaume-Uni a augmenté de 13 % au cours des cinq dernières années, selon une nouvelle étude de la confédération syndicale britannique Trade Union Congress (TUC). Des chiffres officiels publiés aujourd’hui à l’occasion du National Work From Home Day (Journée nationale du travail à domicile), organisé par WorkWise au Royaume-Uni.

L’analyse de cette Enquête sur la population active montre qu’un peu plus de 4 millions de salariés travaillent habituellement à la maison en 2012, soit une hausse de 470 000 depuis 2007. Le Sud-Est de l’Angleterre, l’Ecosse et le Pays de Galles ont vu la plus forte hausse du travail à domicile au cours des cinq dernières années. Alors que l’Irlande se montre rétive à ce mode d’organisation du travail.

Alors que près des deux tiers (65 %) des personnes qui travaillent à domicile sont des hommes, un nombre croissant de femmes ont également adopté le télétravail. Selon l’étude, la majorité des emplois créés en travail à domicile au cours des cinq dernières années concernent des femmes. La hausse du travail à domicile des femmes est dû en partie au fait que près de neuf sur dix (86,8 %) de ces nouveaux emplois sont à temps partiel, selon le TUC.

En plus de quatre millions de personnes qui travaillent régulièrement à la maison, plusieurs millions travaillent occasionnellement à la maison, poursuit le TUC.

La récession n’a pas freiné le travail flexible

L’augmentation du nombre de télétravailleurs confirme que cette nouvelle façon de travailler est devenu un élément essentiel du marché du travail britannique. Les progrès technologiques et l’essor du secteur des services, où de nombreux emplois ne nécessitent pas de matériel spécialisé ou face-à-face avec des collègues ou des clients, ont contribué à alimenter cette croissance, selon la confédération syndicale.

La secrétaire générale du TUC, Frances O’Grady, a commenté les résultats de l’étude :  » La récession aurait pu faire pression sur les pratiques de travail flexibles mais le travail à domicile a continué de prospérer et de croître. » Et si elle n’ignore pas les risques liés au télétravail, elle reste optimiste :  » Bien-sûr, il ya des défis avec le travail à domicile. Elle oblige les employeurs à faire confiance au personnel et les salariés peuvent se sentir isolés si la relation n’est pas gérée correctement. Mais ces problèmes sont facilement traités par des relations de travail intelligentes, que les syndicats peuvent aider à mettre en place« .

Selon Mme O’Grady, une nouvelle forte croissance du télétravail est prévisible : « Avec les chiffres du gouvernement montrant que 4,5 autres millions de personnes voudraient travailler à la maison plus souvent, les employeurs peuvent faire beaucoup plus pour répondre à cette demande non satisfaite de travail plus flexible. »

Au Royaume-Uni, le télétravail est décidément une cause syndicale !

 

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

9 plusieurs commentaires

  1. Bonjour,

    En France, le télétravail connaît-il également une importante hausse ?

  2. Ouion n’est pas mauvais en France : http://goo.gl/uNpSF

  3. Moi même télétravailleur salarié en France, j’aimerai que ces pratiques se démocratisent.

  4. Le télétravail c’est le futur. Moins d’énergie (de pollution) et de temps consacré à se déplacer.

Lire les articles précédents :
Le coworking est-il fait pour vous ou pas ?

Tout le monde ne peut pas télétravailler. Idem pour le coworking. Du coup, comment le savoir ? Le mieux, c'est...

Fermer