Accueil / Télétravail / Le télétravail, une mesure plébiscitée par les salariés mais insuffisamment mise en place par les entreprises

Le télétravail, une mesure plébiscitée par les salariés mais insuffisamment mise en place par les entreprises

Du 21 octobre au 20 novembre 2014, l’Observatoire de l’Equilibre des Temps et de la Parentalité en Entreprise a réalisé une enquête auprès des 500 entreprises (ayant signé la Charte de la Parentalité et/ou les 15 engagements pour l’Equilibre des Temps de Vie) au sujet de la conciliation vie professionnelle/vie personnelle. 200 d’entre elles (majoritairement des PME et des ETI) y ont participé. Voici une synthèse des résultats.

equilibriste

  • 47 % des entreprises considèrent que l’équilibre des temps de vie des collaborateurs est un sujet de préoccupation important ;
  • 84 % des entreprises répondent qu’elles font beaucoup de choses pour aider leurs collaborateurs dans l’équilibre de leurs temps de vie ;
  • Elles ne font tout à fait autant de choses pour les hommes (70 %) que pour les femmes (87 %) ;
  • Elles affirment que le temps de présence est moins important que l’efficacité dans la réalisation du travail (87 % contre 13 %) ;
  • Les managers sont assez libres dans les choix/les décisions qu’ils prennent concernant ces questions (93 %).

Parmi les mesures prises par les entreprises interrogées, on trouve le trio suivant :

  • 85 % : souplesse des modalités et des horaires de travail (temps partiel choisi, horaires variables, etc.)
  • 82 % : règles simples de vie quotidienne (du type « éviter les réunions tôt le matin ou tard le soir »)
  • 77 % : aménagements des congés parentaux sans impact sur l’évolution professionnelle

De manière générale, il y a une adéquation entre les mesures prises et les attentes des collaborateurs (l’ordre est un peu différent), à l’exception toutefois de mesures comme le télétravail (plébiscité par les salariés) et le travail à distance, la formation des responsables hiérarchiques ou encore l’aide au financement des modes de garde, de la scolarité et des études, davantage plébiscités par les salariés. Toutefois, on note que cela fait partie des projets des entreprises (25 %), quelle que soit leur taille (PME, ETI, etc.).

Télécharger le rapport (PDF, 737 Ko)

(Photo : Concerto funambule, Clermont-Ferrand)

À propos Emilie Ogez

Emilie Ogez
Community manager et rédactrice de Zevillage. Consultante Médias Sociaux, Community Manager mais aussi #geek, fan de #rugby et créatrice de @youuuhoo
Lire les articles précédents :
Un siècle ou 2 pour arriver à la parité homme-femme dans les directions d’entreprises

Moins de 5% des dirigeants des sociétés côtés sont des femmes. A ce rythme, il faudra 100 ou 200 ans...

Fermer