Accueil / Emploi / RH / L’enjeu du recrutement à l’heure du travail flexible

L’enjeu du recrutement à l’heure du travail flexible

A la veille d’une probable généralisation des modes de travail flexible que l’on constate dans l’engagement de nombreuses entreprises et administrations dans le télétravail, la question stratégique du recrutement n’est pas souvent abordée. Mais on oublie souvent l’enjeu essentiel du recrutement et de l’attractivité des talents.

recrutement-talents

On avance les arguments de l’amélioration de la qualité de vie au travail des salariés, on parle des avantages de la transformation des bureaux et des différentes externalités positives liés aux nouveaux modes de travail. Et on a raison de le faire.

Mais on oublie très souvent un enjeu essentiel. Celui d’attirer les talents. Comme le montrent de nombreuses études, les talents d’aujourd’hui et de demain adoptent pleinement les valeurs du travail flexible qui propose une grande souplesse dans la gestion du temps et de l’espace de travail (horaires et lieux de travail libres) mais aussi dans le type de management.

benefices-flexjob

Une start-up lyonnaise FLEXJOB a bien compris cette nouvelle donne et se positionne comme la plateforme de recrutement du flexoffice, du flextime et du flexwork. Son idée est simple.

Proposer aux recruteurs de mettre en avant les modalités du travail flexible dans leurs offres pour attirer les talents. Grâce à une plateforme spécialisée, Flexjob permet également aux recruteurs de sélectionner, en dehors des canaux traditionnels, les talents  qui souhaitent travailler de manière flexible.

Par un travail de community management et la création de pages entreprises dédiées, Flexjob permet de capter des talents dits « passifs » qui ne vont pas sur les job-board classiques. Dans une économie en transition, la guerre des talents fait rage et de nombreux secteurs sont en tension au niveau du recrutement : le secteur numérique bien sûr mais aussi dans les fonctions commerciales et l’ingénierie.

S’intéresser au recrutement des « flexjobeurs » et à la dimension des ressources humaines est sans doute une autre manière de booster le développement des nouvelles formes de travail pour que ces évolutions structurelles ne soient pas uniquement perçues comme des opportunités immobilières ou des ajustements « à la marge » mais bien comme des changements stratégiques où l’humain est au coeur de la transformation.

 

À propos Jean Pouly

Fondateur d'Econum, cabinet conseil spécialisé sur l'économie numérique et le développement durable.
Lire les articles précédents :
Le gadget du vendredi : le coussin antidérapant pour ordinateur de Bosign

Que vous soyez chez vous, dans la voiture, dans une salle d'attente... le coussin antidérapant pour ordinateur de Bosign sera...

Fermer