Accueil / Futur du travail / La révolution des travailleurs indépendants

La révolution des travailleurs indépendants

Les travailleurs indépendants sont les 1ers à s’affranchir du métro, boulot, dodo… Cet adage lourd et pesant n’est déjà plus qu’un lointain souvenir pour bon nombre de Français.  Les modes de travail évoluent vite et cela affecte la forme de l’emploi et son organisation logistique. 

travailleurs indépendants

Depuis la création du statut d’auto entrepreneur en France, les travailleurs indépendants ont pris de l’ampleur. Comme un marche pied vers l’entreprise individuelle, la souplesse de ce statut a donné à de nombreux entrepreneurs en herbe la facilité d’action dont ils avaient besoin pour se lancer.

La fin du salariat ?

Non bien sûr, nous ne sommes pas tous faits pour être des entrepreneurs, mais pour beaucoup, nous avons une idée dans un coin de notre tête, un projet sur lequel nous souhaitons nous investir, le tester. Entrepreneur, intra-preneur, qu’importe le nom, nous sommes unis par l’envie de créer.

Ce nouveau statut permet aussi d’atteindre ce qui semble être le saint Graal pour beaucoup : l’équilibre entre la vie de famille et le travail. Célibataires, en couple, papa ou maman,  quelle que soit la vie menée tous ont conscience de l’importance de s’accorder du temps de repos et pas forcément de façon linéaire. Passer du temps de qualité avec amis ou enfants en se libérant des contraintes horaires est devenu un luxe accessible lorsqu’on est son propre patron. Quoiqu’un peu galvaudé et sans définition claire, le terme anglais « freelance » est porteur de sens : être free c’est être libre.

S’il était timidement question de télétravail, à l’heure des travailleurs indépendants nous voyons apparaître des coworking, des accélérateurs, des incubateurs… comme des champignons ! Même le coliving, le fait d’habiter dans une maison partagée avec d’autres travailleurs, se développe à vitesse grand V.

Les travailleurs indépendants s’organisent !

Reste qu’un travailleur indépendant reste souvent spécialisé dans un domaine restreint et doit aussi composer avec des contraintes juridiques, comptables et administratives nouvelles sans toujours y avoir été formé. De la multiplicité des freelances née la nécessité de s’organiser.

C’est le pari de Digital Village, une nouvelle forme d’agence de production digitale.

Partant du principe que chacun est complémentaire et que les travailleurs indépendants doivent pouvoir rester agiles, Digital Village a créé un concept de regroupement de travailleurs indépendants qui peuvent ainsi travailler sur de plus gros projets.

Les ressources sont partagées, y compris pour les aspects juridiques et financiers. Le village se charge de tout, ce qui permet aux entrepreneurs de se concentrer sur leur cœur de métier et d’être plus efficaces.

Un seul nom, un chef de projet interlocuteur unique du client (qui lui se voit rassuré) et un lieu où chacun peut venir travailler avec les autres villageois quand il le souhaite. Aussi bien en renfort d’autres agences, que pour de grands comptes, PME ou startup ; l’agilité de ce modèle permet d’agir à tous les niveaux de la production digitale.

Le concept parisien s’exporte dans nos régions à merveille : qualité de vie et liberté, deux promesses au rendez-vous. Après une ouverture à Roissy en Brie, un village a été ouvert à Bordeaux en avril suivi de Toulouse en juin.  Il semblerait que l’organisation du travail de demain soit déjà là.

À propos shirley

Lire les articles précédents :
Le gadget du vendredi : le coussin oreiller multipositions

Chez Zevillage, nous sommes pour la sieste au travail ! Mais si vous ne disposez pas d'une salle dédiée pour...

Fermer