La Commission Européenne vient juste de publier trois études réalisées sur le haut débit en Europe. Prix de l’abonnement, couverture du réseau, vitesse du débit… Le résultat : des prix nettement plus bas qu’il y a quelques années mais un débit encore trop lent par rapport aux objectifs fixés. Et des efforts à faire en France pour la couverture (voir la carte ci-dessous).

Internet à haut débit - broadband

Les résultats de la Commission Européenne apportent leur lot de bonnes surprises, mais aussi de déceptions. Elle constate par exemple une différence de 25% entre la vitesse de débit annoncée et la vitesse réellement obtenue par les utilisateurs. Côté prix, par contre, l’étude montre que le haut débit devient de plus en plus accessible. La couverture du réseau s’est elle aussi améliorée avec un déploiement en masse du haut débit et de la 4G (LTE).

Étude n°1 : la vitesse du débit

Cette première étude a été réalisée sur la totalité de l’Union Européenne ainsi qu’en Norvège et en Islande. Elle révèle que la différence entre la vitesse de débit annoncée et celle réellement obtenue n’a pas changé depuis deux ans et que les utilisateurs bénéficient en moyenne de 25% de moins que ce qui leur a été promis. A travers cette étude, la Commission Européenne demande plus de transparence de la part des fournisseurs.

Grâce au déploiement continu de nouvelles infrastructures, l’Europe est tout de même passé d’un débit moyen de 30 Mbps en 2013 à 38 Mbps en 2014. L’étude met en exergue le fait que le haut débit délivré par le câble ou la fibre reste le plus fiable de tous et qu’en moyenne, la vitesse du débit en Europe est meilleure qu’aux États-Unis.

Étude n°2 : le prix de l’abonnement

La deuxième étude, consacrée aux prix pratiqués par les fournisseurs, montre que les tarifs ont baissé de 12% en moyenne entre 2012 et 2015. Ils peuvent cependant varier du simple au triple en fonction des pays mais demeurent en moyenne plus attractifs qu’aux États-Unis.
L’étude révèle par ailleurs que dans chaque pays, les offres les moins chères sont proposées par de nouveaux fournisseurs dans 80% des cas.

Étude n°3 : la couverture du réseau

La troisième étude réalisée par la Commission Européenne concerne la couverture réseau. Elle révèle que 99,4% des ménages européens (soit 216 millions de foyers) avaient accès à au moins un réseau haut débit, qu’il soit fixe ou mobile, à la fin de l’année 2014.

Le haut débit mobile (4G) est passé de 59,1% du territoire en 2013 à plus de 79% en 2014. L’année dernière, 61,9% des Européens avaient accès au Très haut débit, un chiffre qui atteint aujourd’hui les 68,1% et qui devrait progresser de manière fulgurante ces prochaines années.

Vous en êtes où sur la carte ?

Couverture haut débit en Europe

(Photo : Jim Harper)