Franchement, qui aime aller au bureau tous les jours ? Je dis bien : tous les jours, inlassablement, été comme hiver, fatigué ou non, de bonne humeur ou de mauvais poil ? Qui aime faire le même trajet chaque matin et chaque soir ? Qui aime vivre des journées qui se ressemblent du lundi au vendredi ? Qui aime voir les mêmes visages tous les jours ? Qui ne s’est jamais ennuyé assis à son poste de travail tout en feignant de travailler ?

En ce début d’année quoi de plus naturel que de prendre de bonnes résolutions ! Si vous vous sentez concernés par les points ci-dessus, lisez la suite de cet article et découvrez comment passer moins de temps au bureau pour rendre votre temps de travail utile !

1. Vous avez mieux à faire que de ne rien faire

Souvent on rejoint son bureau avec la perspective d’une journée calme, sans réel challenge ou charge de travail importante. Votre todo list : relever les mails et y répondre (ou pas…) et finaliser un document à rendre dans 3 jours : le calme plat assuré ! Et bien dans ce cas, pourquoi ne pas partir à l’aventure et trouver quelque chose de palpitant et de productif à réaliser ? Une action à forte valeur ajoutée pour vous et pour l’entreprise ? Posez-vous la question et je pense que vous allez trouver quelque chose de plus pertinent à faire que rester assis à votre bureau pendant 8 heures !

Notre proposition : Sortez et organisez des rendez-vous : vous trouverez bien une personne à rencontrer (en interne ou externe) qui pourrait faire évoluer un projet, vous renseigner sur un sujet précis, vous ouvrir des perspectives business. C’est lors des interactions avec les autres qu’il se créé des opportunités et que les informations circulent ! Vous pouvez aller voir un client/partenaire que vous n’avez pas vu depuis longtemps, démarcher des fournisseurs de solutions, visiter des salons métiers, assister à des conférences, etc…

Profitez de cette journée calme pour sortir du bureau, car si ces journées sont trop fréquentes elles risquent de vous faire du mal ! (baisse de forme et d’énergie, sentiment de culpabilité et d’inefficacité) l’inactivité entraîne l’inactivité !

2. Restez chez vous et gagnez du temps de travail !

Gagner plus d’une heure par jour ça vous intéresse ? Et que diriez-vous de mettre de côté le stress dû au transport (moyens de transport surchargés, peur d’arriver en retard, chaleur excessive en été) ? Vous pouvez récupérer ce temps et cette énergie et les allouer à du temps de travail efficace. Vous pouvez également modifier vos horaires de travail (8h->17h au lieu de 9h-> 18h) et profiter de votre fin de journée pour réaliser d’autres choses, impossibles en temps ordinaire : chercher vos enfants à l’école, lire, faire du sport, faire du bénévolat, etc…

En cours de démocratisation en France, le télétravail est un sujet à prendre très au sérieux. Le télétravail se met en place collectivement, avec son manager et ses collaborateurs ! Il se prépare, oblige à modifier certaines méthodes, habitudes ou processus surtout au niveau du travail en équipe et de la communication avec ses collaborateurs. Il est à mon sens, une vraie solution optimisant le bien-être et la productivité. Il faut cependant le doser correctement : attention à l’isolement, il est probable qu’il faille mixer journées de télétravail et journées de présence au bureau.

3. Changez de décor et cassez vos habitudes

La routine est un phénomène néfaste car elle endort les réflexes et nos capacités à répondre rapidement et efficacement aux événements nouveaux. Se retrouver tous les jours dans le même bureau avec les mêmes personnes participe à cette routine.Si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas tester la solution du télétravail à domicile, vous pouvez décider d’occuper un poste de travail dans un tiers lieu. Ce sont des espaces de travail (espace de coworking, télécentres, fablab, etc….) qui accueillent des travailleurs, indépendants ou salariés. Ils peuvent s’adresser à une catégorie particulière de travailleurs (indépendants, créatifs, artisans, salariés, ingénieurs) et proposent services et postes de travail très souvent équipés.

Plusieurs avantages à cette solution : vous pouvez choisir un espace de travail + proche de votre domicile et ainsi gagner du temps de transport. Vous pouvez également choisir un tiers lieu en rapport à votre métier (fablab pour les créateurs/ingénieurs, espace de coworking dédié à un domaine particulier (digital, créatif, etc…) ce qui vous permettra de faire des rencontres intéressantes avec des travailleurs proches de votre écosystème. Vous pouvez allouer ce temps pour travailler sur un sujet précis, vous pouvez également y allez en équipe. Parlez en avant à votre manager, cette solution à un coût que l’entreprise n’accepte pas toujours de prendre.

4. Marquez votre opposition au présentéisme !

J’ai connu un homme, un vrai, qui un jour s’est levé de son fauteuil à 16h00, a mis son manteau et a jeté à ses voisins d’open-space : « J’ai fini ce que je voulais faire aujourd’hui ! je vais chercher mes enfants à l’école, à demain tout le monde ! » et il a quitté la pièce, sans se retourner, droit dans ses bottes, sous les yeux ébahis de ses collègues qui eux, étaient en train de surfer sur Facebook en attendant l’heure de partir ! Quel courage, quelle audace !

Quel bon sens oui ! Attention tout de même à ne pas reproduire cet exemple trop souvent, vous risquez de vous créer des ennemis. Et oui, le courage et la logique ne sont pas souvent partagés ni récompensés…

5. Mettez-vous au vert pour être productif et… en bonne santé !

Vous avez un nouveau projet ambitieux et ne savez pas par où commencer, un problème épineux à résoudre, un bilan annuel à rédiger, une réunion stratégique à préparer ? Avez-vous pensé à vous mettre au vert ? Ce n’est pas un réflexe habituel, mais c’est très simple à réaliser. Cela consiste à prendre le RER, le métro ou le bus dans l’autre sens et quitter la ville ! Vous pouvez trouver refuge dans les nombreux tiers lieux qui existent certainement non loin de chez vous, à la campagne. Vous trouverez également sans problème des maisons de campagne qui sont vides la semaine ou encore des hôtels, auberges, chambres d’hôtes proposant des espaces de travail. S’il s’agit de réflexion vous pouvez également partir marcher en forêt. Vous verrez comme les pensées et les solutions afflueront facilement !

Cette pratique est encore plus efficace en équipe. Vous intégrez un nouveau collaborateur ? Vous animez un comité de pilotage ou un brainstorming ? Faites cela à la campagne et profitez des bienfaits de la nature sur le travail. Sortir du cadre (sujet d’un autre article) fait un bien fou et rend perspicace ! Regarder une situation ou un projet dans un autre contexte, avec un autre regard, voilà qui peut vous permettre d’avancer et de trouver des solutions. Vous retournerez au bureau le lendemain avec le plein d’énergie et la satisfaction d’avoir vécu une journée de travail productive et exceptionnelle !

Vous l’aurez compris, cet article n’est pas une incitation à moins travailler. Au contraire, il suggère qu’en quittant son bureau pour travailler différemment de temps en temps, qu’en étant en mouvement, dans l’action et dans la rencontre nous pouvons être plus productif ! L’action entraîne l’action et évite que s’installe sournoisement une lassitude du travail, un ras le bol de la répétition quotidienne de notre vie professionnelle.

Au boulot !

Chaque jeudi, recevez la newsletter de veille de Zevillage