Cet article résume le travail de l’atelier du Barcamp Activity de Caen qui cherchait à identifier les leviers à actionner pour multiplier rapidement le nombre de tiers-lieux « travail » (télécentres ou espaces de coworking).

Il semble que tous les acteurs intéressés par les tiers-lieux soient obnubilés par les lieux et pas par les utilisateurs.

Cette approche « top-down » présente le risque de mettre en place des lieux vides, sans vie. De plus, cette approche laisse en milieu rural l’initiative du côté des acteurs publics, pas toujours conscients des enjeux, et donc lents à progresser.

Pour faire « exploser » rapidement le nombre de tiers-lieux en France (espaces de coworking ou télécentres), il nous paraît plus efficace d’inverser la proposition et de susciter la création de communautés d’utilisateurs.

Se focaliser sur les porteurs de projets, pas sur les lieux

C’est d’ailleurs en général ce qui se passe avec les espaces de coworking dont la gestation est plus rapide que celle des télécentres : des porteurs de projet motivés, avec un désir de travailler ensemble, préexistent au lieu.

On commence par créer de la vie dans les tiers-lieux, personne n’a envie de travailler dans un espace vide !

Espace de coworking

La manière d’encourager un développement rapide des tiers-lieux est d’aider ces porteurs de projets dans leur démarche et de faciliter leur recherche de locaux où s’installer. Selon l’implantation, cette assistance peut être :

  • d’aider les exploitants pour leur implantation (trouver un lieu raccordé en très haut débit)
  • un apport en financement dans zones plus rurales (aménagement territorial)

Dans tous les cas, il faut prévoir un cahier des charges flexible pour suivre l’évolution de la demande des utilisateurs de tiers-lieux.

La méthode idéale pourrait être :

  • chercher les clients avant les lieux
  • créer la communauté et fixer les modalités de gouvernance (utilisateurs, gestionnaire, investisseurs)
  • définir les services et animer le communauté
  • faire grossir la communauté
  • créer le cahier des charges du lieu avec les clients
  • enfin, trouver ou créer le lieu.

Définir les besoins en milieu rural

Les acteurs publics intéressés au développement territorial peuvent faciliter le travail des porteurs de projets en mutualisant des études et en aidant à l’identification des utilisateurs.

Par exemple affiner la connaissance du type de population pour savoir qui travaille en pendulaire (enquêtes terrain pour le train et la voiture). Par exemple, la gare n’est pas forcément un lieu pertinent pour créer un tiers-lieu (cela dépend des cas). C’est toutefois un nœud de communication important entre campagne et ville.

Comme un télécentre seul est difficilement viable en milieu rural, il est nécessaire d’insister auprès des porteurs de projet sur la notion de services dans les tiers-lieux. Pour être viable, un télécentre doit être multiservcies et être aussi un EPN bénévole, une galerie photo et peinture, un lieu pour la e-administration (expérimentation « Plus de services au public »).

Télécentre multiservices
EPN bénévole au télécentre de Boitron

Insister sur la qualité du lieu qui est un facteur important du succès.

Prévoir un droit d’usage des tiers-lieux pour les collectivités qui financent : symbole de l’engagement, renforcement du lien avec le financeur et fertilisation croisée de deux publics différents. Exemple dans la Manche qui prévoit un droit d’usage de 8 jours/an.

Et en ville ?

Le problème est plus simple en ville où la population est plus dense. Et donc l’équilibre économique plus facile à trouver qu’en milieu rural.

Modèle quartier d’affaires Amsterdam : 50% coworking et 50 % services mutualisés avec “allumage progressif” des services s’ils rencontrent du succès.

Penser à des lieux inhabituels comme les rez-de-chaussée d’immeubles : voir la collectivité et le promoteur et proposer de s’y installer avec ristourne pendant les 6 mois d’amorçage.

Voir également du côté des entreprises qui disposent de locaux (possibilité de laisser des offres dans l’application de Neo-Nomade)

Voir les autres compte-rendus

(Photo : Khawkins 04)

Mots clés: ,