Arrachagehaies2_2
Vous avez remarqué cette manie d’arracher les haies, y compris dans des paysages traditionnellement bocagers ?

Les politiques technocratiques de remembrement y ont bien-sûr largement contribué. Les agriculteurs ont emboîté le pas des technocrates avec de vraies-fausses raisons économiques à court terme (gain de surface pour les cultures, passage facilité pour les engins de culture).

Les explications ne sont pas toujours stupides. Il me semble que les surfaces de haies sont déduites du calcul des indemnités versées dans le cadre de la PAC. De quoi encourager les arrachages.

Les conséquences de ces arrachages sont bien connues sur le moyen et le long terme : perte de rendement dues à l’assèchement des terres par le vent et l’accélération de l’écoulement des eaux, perte de la biodiversité, réduction de l’habitat des prédateurs de parasites. Et donc, augmentation des intrants chimiques (engrais et lutte contre les parasites) et des arrosages pour compenser la baisse de rendement des terres.

L’autre pollution est visuelle. A la place de la diversité des paysages français construite dans la lenteur des siècles vous avez envie de voir la France entière ressembler à la Beauce ? Moi pas.

Je soutiendrai plutôt le Manifeste pour les paysages (via Jean-Claude)

PS : un site très complet sur les haies, leur origine, leur utilité et des conseils pratiques de plantation et d’entretien.

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder