Management-RH

Compte-rendu du 1er Barcamp Activity

Voici, en feuilleton, les contributions du 1er Barcamp Activity du 8 novembre à Caen.  Trois sujets ont émergé : les impacts sociaux du télétravail et du coworking, les services attendus dans les tiers-lieux et un prototypage des tiers-lieux idéaux.

Caen était la 1ère édition des Barcamp Activity qui tourneront en France avec des étapes déjà prévues à Lille, à Paris, à Lyon et à Bordeaux.

Excellent accueil au conseil régional dans les superbes bâtiments de l’Abbaye-aux-Dames, avec un peu plus d’une trentaine de participants en présentiel et une dizaine à distance par intermittence.

Atelier du Barcamp Activity à Caen

Une première édition qui a permis de faire ressortir les principaux thèmes d’intérêts, les attentes et d’identifier les points à améliorer pour les prochaines éditions. Notamment en ce qui concerne la participation à distance qui nécessite un animateur pendant toute la journée.

Quatre présentations ont alterné avec les ateliers dans la journée :

  • Yoann Duriaux, président de Zoomacom, a témoigné depuis saint-Etienne de l’expérience de son tiers-lieu multiservices
  • Antoine van den Broek, co-fondateur de la Mutinerie, a fait un compte-rendu à chaud des rencontres européennes du coworking depuis Berlin
  • Nathanaël Matthieu et Frantz Gault, associés de Neo-Nomade ont présenté leur vision de l’évolution du travail en mobilité et vers plus de flexibilité
  • Jean Pouly, administrateur de Green & Connected cities a présenté sa vision de l’évolution du travail et les potentiels de la nouvelle génération de tiers-lieux.

Restitution de l'atelier "Quels services pour les tiers-lieux"

Nous avons publié 5 articles de restitution des travaux des différents ateliers :

Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

Articles similaires

21 commentaires

  1. Le virtual working est une réalité, non seulement pout les travailleurs independants; aucune société ne peut l ignorer,
    Les nouvelles générations d employés demandent à’ pouvoir travailler n importe ou’ n importe quand, les villes deviennent de plus en plus saturées et la perte de productivité dans les temps de transport coûte trop chère et crée de la frustration
    Le coût de l immobilier devient insupportable et les bureaux ne sont occupés qu à’ 50 %

    Le travaille à’ domicile n est pas une solution viable au quotidien et le bureau n est plus qu In lieu ou’ l on se rend pour échanger avec ses collègues

    D ou’ la nécessité de 3rd worplaces, les 3 eme lieux..

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page