Le conseil général résorbe les zones blanches du haut-débit



Le conseil général de l’Orne a voté le 20 juin un plan pour équiper les 3 000 derniers foyers ou entreprises du département qui ne peuvent aujourd’hui pas accéder à l’Internet.

Toutes les technologies disponibles seront employées (Wimax, Wi-Fi, Adsl) et  le satellite que le conseil général vient de tester (offres d’Astra et d’Eutelsat).

A noter que cette décision a engendré un petit couac de communication dans Ouest-France qui a rapporté l’information en donnant comme limite à l’action du département… 2013 !
Or, si vous ne recevez pas l’Internet, vous pouvez contacter le conseil général qui trouvera une solution technique dès aujourd’hui.

Contact : Alain Pelleray au 02 33 81 60 03

Chaque jeudi, recevez la newsletter de veille de Zevillage
  1. Hé, hé, j’ai vu votre Club du tricorne dans la vidéo de France 3 😉
    Bravo pour la couverture du département mais le satellite est-ce un bon moyen ?

  2. Quel observateur attentif Philippe 😉 On voit même un Zevillageois penché sur son clavier…

    C’est vrai que le satellite n’est pas l’idéal (même si en ce moment on entend des annonces à propos de nouveaux satellites qui offriraient du très haut débit).

    Comme le dit Michel Normand dans le commentaire du reportage de FR3, l’idéal ce serait le FTTH, la fibre à domicile. Mais, en attendant la fibre qui mettra des années à venir en milieu rural, on fait quoi ?

  3. Enfin…la tribune « Club du Tricorne » qu’on voit dans la vidéo a porté ses fruits ainsi que nos interventions dans Zevillage, et l’implication personnelle d’Alain Lambert, qui pratique lui-même depuis longtemps en tant que blogueur et mesure la nécessité de ici et maintenant et non pas les dates hypothétiques lointaines qu’on nous annonçait jusque là.

    Actuellement la seule solution pour moi en zone blanche près de Bellême est le 512 K ADSL enrichi : cette solution qui ne permet pas de visionner de la vidéo et encore moins la TV et elle me coûte 4 fois plus cher que mon abonnement parisien (numericable)pour un débit bien moindre.

    C’est une discrimination scandaleuse et puisque juillet est la date annoncée pour expérimenter de nouvelles pistes filaires, je vais me précipiter…en attendant.

    Mais la fibre optique reste le moyen le plus logique : ces habitations réhabilitées dans l’Orne ne vont pas être détruites, elles prennent de la valeur au contraire, alors ne dévalorisons pas l’Orne à « lâge de l’accès »…et utilisons ces tuyaux prévus et gainés (EDF) pour la fibre optique, c’est un investissement.

    Janique Laudouar Artank

  4. Pingback: Haut débit pour tous dans l’Orne : c’est parti | Zevillage

  5. Devant la faille numérique il y a d’autre solution que celles des FAI historique (et astra est en phase d’en devenir un)

    Il existe des initiatives dites local souvent basés sur les réseaux sans fil qui sont au demeurrant trés économique pour l’Internaute et qui peuvent amener un débit supérieur à du 512kbps

    voir (http://fai-alternatifs.net)

    Ces gens n’ont pas forcément pignon sur rue, mais ce qu’il font marche.

  6. Oui, bien d’accord et Zevillage en compte quelques uns dans ses signets.

    Mais par dans l’Orne nous en sommes plutôt démunis. Le plus proche est dans la Manche et n’a pas l’intention de pousser jusque chez nous…

  7. Bonjour,
    Depuis juillet dernier nous avons du opter pour le haur débit 1024 de Nordnet,
    étant hors de portée du Wimax et que France Télécom n’a pas l’intention de démultiplexer nos lignes de téléphone !!!
    Le petit haut débit par satellite c’est pas mal, sauf qu’il y a l’histoire du
    quota mensuel qui pénalise les gens qui regardent les petites vidéos !!!
    A quand le haut débit satellite sans quota ?

  8. Bonjour,

    en réponse à Xavier:

    Vous pouvez trés bien initier un réseau maillé wi-fi sans le concours directe d’un opérateur local. Nous avons justement mis en place une solution pour les gens comme vous qui souhaitent ardement résorber leur zone blanches. En effet nous ne pouvons pas toujours nous déplacer sur lieux, nous avons de petites structures. C’est pourquoi nous avons décidé de vulgariser le déploiement de réseau maillé wifi bien souvent encore trés technique pour l’Internaute moyen.

    dans cette formule simplifié nous n’intervenons plus que comme support, conseil et opérateur(pour toute la partie administrative). Vous initier un de nos réseau meme si vous etes un particulier. la version libre vous permet d’effectuer les tests et de vérifier vous meme de l’éfficacité du systême. Nous ne vous demanderons d’investissement que si la solution vous convient et que vous souhaitez la rendre permanente. Donc c’est sans risque pour vous, meme si par la suite vous ne souhaitez pas continuer les routeurs que vous aurez acquis se revendent trés bien sur les sites d’enchères.

    si vous etes intéressé, voici le lien:

    http://yci69.fr/yzyouifi/fin-des-zones-blanches.html

    c’est une nouvelle formule qui évolue encore de manière a devenir de plus en pus abordable du point de vue technique. d’aileurs nous sommes ouvert a toutes vos remarque afin de rendre systême encore plus efficace.

  9. @ Yzi-oui-fi : avec un nom pareil c’est normal que vous vous intéressiez à Ze-village 😉

    Merci de ces précisions. Je sais bien que c’est possible et j’avais regardé de près les solutions et les expériences. Dont celle de vos voisins de Pomeys.

    C’est simple de déployer un réseau WiFI mais c’est plus compliqué de le gérer (achats du flux de collecte, gestion commerciale, maintenance, etc.). C’est pour cela que le métier d’opérateur existe.

    Cela peut éventuellement nous intéresser si cela nous procure des débits supérieurs aux solutions existantes puisqu’aujourd’hui les dernières zones blanches sont résorbées avec du satellite).

    A voir donc.

  10. Pour le nom c’est un hasard ! 🙂

    En effet belle expérience communautaire que celle de Pomeys.

    effectivement le fait de faire appel a un opérateurs décharge les membres du réseau de la gestion du réseau, en asso, on est pas toujours dispo pour les question technique et autre…bénévolat oblige.

    Les solutions en terme de débit seront équivalente au satélitte, latence en moins, cout matériel en moins(hors promotion biensur), et surtout quota en innéxistant.

    Il est possible d’avoir plus de débit en utilisant une technologie 802.11a mais c’est alors le seuil a la douleur en équipement qui monte. Et actuellement je n’ai pas migré ma solution automatisé sur les système 802.11a, c’est un challenge, j’y pense, mais je n’ai malheureusement pas encore eu le temps de m’y attaquer

    La solution WIFI maillé est probablement la plus économique, mais surtout et malheureusement la moins connue du grand public. (j’ai bien souvent l’impression que mes nouveaux client me prennent pour un illuminé tomber d’une autre planete;-) )

    l’idée que j’en ai (et elle est partagée par quelques confrères) c’est que notre boulot consiste a la rendre plus abordable au grand public. Le paramétrage simple par une ou deux clées sont des axes, la gestion (administration, marketing, obligation) déporté sur nos épaules en est un autre. Une fois ces idées incorporées, le réseau maillé WIFI devient beaucoup moins nébuleux pour l’utilisateur final. C’est donc pourquoi nous mettons toute notre expertise dans des projets tel que celui que je vous ai sité plus haut.

    Bon j’arrete car je suis intarissable sur le sujet 😉

Close
Share This