Trouvé dans les bonnes feuilles du livre de Didier Lombard, PDG de France-Telecom, Le village numérique mondial :

” “En ce début de la deuxième vie des réseaux, si l’on veut que les opportunités d’usages soient réellement généralisées, sans reproduire de “fracture numérique” générationnelle ni géographique, nos réseaux physiques d’accès fixes doivent impérativement accroître leurs capacités en remplaçant les “vieilles paires de cuivre” par de la fibre optique jusqu’à l’utilisateur. (…)

Non seulement la fibre optique décuple les débits actuels, en passant à des vitesses de l’ordre de 100 mégabits par seconde, mais elle permet également de disposer d’une vitesse d’émission identique à la vitesse de réception. Cette “symétrisation” des débits est essentielle puisqu’elle constitue la matérialisation technologique de la propriété centrale de la deuxième vie des réseaux : l’utilisateur est désormais au nœud du réseau, et non plus simplement le réceptacle passif des informations qu’il a requises. (…) “

Puisque Zevillage vous le dit depuis des années !