Je viens de visiter le lotissement de Melesse, à côté de Rennes: 180 logements et des équipements collectifs pensés pour le télétravail, dont nous avions parlé dans Zevillage. Débuté en 2005, ce projet arrive aujourd’hui dans sa dernière phase.

La lotissement situé a 15 minutes du centre de Rennes (sur les communes de Melesse et de La Mézière), a été créé par M. Jeulin, aménageur de Cap Malo, une zone commerciale sans grande surface alimentaire, aménagée autour d’un multiplex cinéma, plutôt haut de gamme).

Le concepteur du lotissement avait déjà créé un centre d’affaires (Espace performance à Saint-Grégoire) en 1992 avec des services : poste privée, pépinière… et il cherchait à traduire le concept à l’habitat.

Habitat semi-collectif à Melesse

Un golf de 20 ha a été aménagé à la sortie de la zone commerciale qui fait office d’espace « tampon » avec la zone résidentielle de 11 ha. Dans ce lotissement, 180 logements constitués de 20/25 maisons et d’appartements demi-collectif (1 étage) sont en cours de finition.

La norme BBC a été retenues pour les logements les plus récents (les 1èrs remontent à 2005) avec un lot de maisons BBC en bois (concept GreenLoft) en modules de 40 m2. Les promoteurs ont choisi une architecture contemporaine avec démarche « développement durable » (par exemple récupération d’eau pour le golf, chauffage bois, granulés, géothermie et quelques uns au gaz.).

Le 1er lotissement pour télétravailleurs

Tout a été prévu dans le lotissement pour que les habitants puissent télétravailler, à domicile ou dans un tiers-lieu. Le lotissement est équipé en fibre optique et chaque maison est câblée et équipée avec des prises RJ45 depuis 2005.

Les acquéreurs ont la possibilité d’acheter un terrain et de construire mais en respectant cahier des charges qui prévoit q’une pièce soit réservée au bureau.

Micro-crèche à Melesse

Un télécentre multiservice sera construit à l’entrée du lotissement, à côté d’une micro crèche de 9 enfants déjà installée (espace vendu à la communauté de communes qui le gère).

Tout est fibré sur les 11 ha mais aucun opérateur n’a répondu à la proposition de raccordement ; ce qui entraîne un coût marginal de 100 k€ pour l’opération. Côté pouvoirs publics, la communauté de communes renvoie le problème au conseil général qui explique qu’il a déjà investit dans le Wimax…

Le promoteur s’est donc tourné vers un prestataire pour raccorder le lotissement à ses frais et une étude de raccordement par faisceau hertzien est en cours avec l’opérateur local Bretagne Telecom.

Un superbe projet, très innovant mais dont la valeur ajoutée  » télétravail  » (très haut débit et télécentre) est pour l’instant absente. Un conseil pour les promoteurs tentés par le concept : pensez au raccordement en très haut débit avant le démarrage des travaux !

(Merci à FuturOuest pour la visite)

 

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder