Michael Haid, CEO de Right Management, filiale du groupe Manpower, partage ses convictions sur l’évolution du monde du travail dans un article où il propose 6 étapes pour faire passer les organisations au travail à distance.

“L’espace de travail de déplace vers le virtuel” estime Haid qui prédit que près de 40 % des salariés travailleront prochainement à distance.

Il commence dans son article par rappeler les avantages du télétravail :

  • travailler à distance coûte moins cher ; on ne se soucie plus du volume de salarié par rapport au volume des bureaux ni des bureaux à équiper
  • travailler à distance développe l’implication, la responsabilité et l’auto-gestion ; pour télétravailler on doit développer l’autonomie
  • travailler à distance permet d’attirer et de retenir les talents grâce à la flexibilité que cette organisation offre
  • travailler à distance stimule la créativité et l’innovation ; les télétravailleurs présents sont disponibles et efficaces.

Mettre en place le télétravail dans son entreprise en 6 étapes

Michael Haid ne passe pas sous silence les précautions à prendre pour garantir le succès d’un plan d’évolution vers le travail à distance : identifier les tâches qui peuvent être réalisées à distance ; évaluer les capacités d’autonomie des salariés et les compétences des cadres pour manager à distance ; garantir le maintien de la sociabilité malgré la distance.

Michael Haid rappelle enfin six principes pour réussir à transformer son entreprise :

  1. identifier les salariés aptes à télétravailler et les former
  2. évaluer l’environnement de travail pour s’assurer que les salariés sont équipés et maîtrisent les outils
  3. se concentrer sur le management pour développer leurs compétences en communication et en management à distance
  4. mettre en place les bonnes structures et la bonne organisation de travail (réunions, contrôle, support à distance)
  5. rester connecté et utiliser les outils disponibles pour cela (wikis, messagerie instantanée, formation à l’aide de webinars)
  6. attention aux horaires de travail ; ne pas développer une culture du 24/7, connecté en permanence et définir les règles pour harmoniser le temps entre le travail et la vie privée.

Télécharger l’article original, en anglais (PDF, 446 ko)