Plus de cent trente personnes ont participé, le 25 février, à l’étape nantaise du Tour de France du télétravail 2016 (1), consacrée à la transformation des organisations et aux tiers-lieux.

Participants Tour de France du télétravail-Nantes

La mobilité transforme-t-elle l’organisation ? Nathanaël Mathieu, président de LBMG Worklabs et co-organisateur du Tour de France du télétravail avec Xavier de Mazenod, fondateur et dirigeant du site Zevillage, en est persuadé. « Le télétravail est souvent la première étape vers la transformation de l’organisation du travail. En posant la question de la confiance vis-à-vis des salariés, le télétravail revisite les questions de management », a-t-il posé en ouverture de la matinée de débats à Nantes.

Le témoignage de Pierre Jacobs, directeur grand ouest d’Orange, ne l’a pas démenti. Le groupe a signé un 1er accord de télétravail en 2009. Il concerne aujourd’hui près de 6 500 collaborateurs (dont 600 dans le grand ouest). Un nombre qu’il faut multiplier par deux lorsqu’on inclut les salariés qui ont recours, occasionnellement et de manière non officielle, au télétravail.

Implication et efficacité des salariés

« Cela a complètement changé notre vision. Au départ, les managers avaient tendance à autoriser la demande de télétravail. Aujourd’hui, ils l’encouragent constatant l’implication et l’efficacité des salariés qui travaillent à distance », a indiqué Pierre Jacobs. Au-delà du télétravail, le groupe a développé des modes de travail plus collaboratifs : réseau social interne, nouveaux espaces de co-working, formations au digital co-construites,… « Une véritable révolution culturelle a été faite », assure le directeur grand ouest qui appelle à écouter « les aspirations des jeunes générations à choisir où, quand et avec qui ils veulent travailler ».

Deux start ups locales, IAdvize, spécialisée dans « l’e-relation commerciale » et Escale, agence d’innovation web, ont témoigné de cette volonté de donner une large liberté d’action à leurs salariés, source selon elles, de performance.

Démarrage dans la Fonction publique

Encore balbutiant dans la Fonction publique, le télétravail devrait maintenant se développer avec la parution d’un décret très attendu (lire aussi notre dépêche). Précurseur, la communauté d’agglomération du Pays de Vannes l’a mis en place en 2010, « pour être exemplaires car nous lancions au même moment un plan de déplacement entreprise visant à réduire l’impact environnemental », a expliqué Félicie Mordel, chargée de mission mobilité. Les neuf agents concernés en sont très satisfaits. Et ils ont parcouru 35 000 km de moins…

Dans la région des Pays de la Loire, le télétravail démarre dans les services de l’Etat – DREAL (environnement, développement durable, logement), Préfecture – et dans les collectivités locales (département de Loire-Atlantique). Les collectivités locales ne ménagent en tout cas pas leur soutien aux télétravailleurs de tout poil – salariés, indépendants, créateurs d’entreprise – soucieux de partager des lieux physiques.

La Communauté de communes de la Vallée de Clisson a proposé au réseau des télétravailleurs du vignoble nantais un espace dédié dans la future Maison de l’économie et du numérique qui verra le jour en 2017. Et la communauté d’agglomération Nantes Métropole favorise la mise en réseau des nombreux espaces de coworking de son territoire.

(1)  (Source : Violette Queuniet- Fil AFP-Liaisons sociales, partenaire presse du Tour de France du télétravail)

[slickr-flickr tag= »nantes » ]

Plus de photos sur Flickr

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder
Mots clés: ,