En cette période de fin de vacances, Zevillage et Neo-Nomade ont réalisé un sondage auprès d’un échantillon représentatif de salariés travaillant habituellement dans un bureau pour évaluer leurs attentes à propos du télétravail et de retour dans l’entreprise dans un contexte difficile lié à la Covid et aux mesures sanitaires. Des résultats qui bouleversent quelques idées reçues et mettent en évidence de grande disparités d’opinion entre salariés et managers et entre grandes entreprises et PME.

Pendant et après le confinement les salariés français ont nettement marqué dans de nombreux sondages leur souhait (entre 70 et 80%) de continuer à télétravailler. Ce qui ne signifie pas forcément à temps complet.

Puis nous avons constaté des débats – parfois passionnés – à propos de leur présence au bureau : indispensable pour sauver le collectif de travail pour certains ou inutile pour d’autres.

Convaincus que le télétravail et la présence au bureau sont compatibles, nous avons souhaité, avec nos partenaires de Neo-Nomade, en savoir plus en interrogeant directement les salariés avec un échantillon de 445 salariés et managers issus de TPE, PME et grandes entreprises françaises, interrogés du 24 au 26 août 2020.

Les résultats les plus marquants

Sondage ZEvillage-Neo NOmade-Synthese 1

À court-terme, seuls 21% des salariés envisagent de revenir à temps-plein au bureau. Mais les managers ne l’entendent pas de la même oreille, en particulier dans les PME où ils sont 37% à espérer un retour complet au bureau.

Les salariés préfèrent télétravailler, surtout en grande entreprise

À long-terme, le télétravail reste plébiscité par les salariés (81%) comme par les managers (71%). Un phénomène plus marqué dans les grandes entreprises (87%) que dans les PME (73%). Dans l’ensemble, les répondants privilégient à 70% une alternance entre domicile et bureau.

Bureau : les raisons du désamour ne sont pas celles que l’on croit

 

Sondage ZEvillage-Neo NOmade-Reponses 1

Le risque sanitaire du bureau reste une préoccupation pour 44% des répondants, surtout dans les grandes entreprises (67%) : la faute à l’open-space ?

Mais sur les hypothèses testées, les raisons du désamour du bureau sont ailleurs.

  • primo, 72% des répondants pensent être plus performants en télétravail, ce sur quoi managers (70%) comme salariés (75%) sont d’accord, en particulier dans les grandes entreprises (82%)
  • deuxio, 76% des répondants estiment perdre trop de temps pour aller au bureau, en particulier pour les salariés des grandes entreprises (86%).

Quid d’une envie de maintenir ses distances pour déménager ? 48% des répondants l’envisagent, en particulier les managers des grandes entreprises qui sont 58% à envisager de se mettre au vert !

Des aspects positifs au bureau, mais surtout pour les managers

Sondage ZEvillage-Neo NOmade-Reponses 2

Il est fréquent d’entendre que “le bureau reste nécessaire” pour le salarié comme pour l’employeur. Nous avons donc testé cette hypothèse, et découvrons que c’est surtout vrai pour les managers.

Besoin de voir ses collègues pour être efficace ? C’est surtout le cas pour les managers de PME (75%), et moins pour les salariés (54%).

Besoin du bureau pour donner un sens à son travail ? Oui, nous disent les managers de PME (61%), mais les salariés des grandes entreprises pensent le contraire (36%).

Besoin de sortir du domicile car on y sature ? Une petite moitié des répondants n’est pas d’accord (43%).

La vie au bureau reste agréable pour 81% des répondants, toutes catégories confondues, point qui fait donc l’unanimité… sans que cela ne signifie y aller à plein temps !

A noter que les résultats sont assez comparables à ceux de la consultation réalisée par le réseau de l’ANACT auprès d’un échantillon plus large de 8 675 répondants.

Réponses aux questions ventilées entre managers (MAN), salariés (SAL), grande entreprise (GE) et PME

Resultats sondage Zevillage-Neo Nomade-Bureau

Photo de Dimitri Houtteman sur Unsplash