Logo 

Le développement des espaces de coworking s’imposent de plus en plus dans le monde entier et le nombre de travailleur indépendant ne cesse de croître.

La preuve vivante de l’avènement de cette pratique est incarnée par une toute jeune start-up parisienne Coworkgames.

 

Coworkgames, c’est l’idée de deux jeunes startupers, Cécile Chélim, 24 ans et Joffrey Goullet, 26 ans, tous deux adeptes de la consommation collaborative, et notamment des espaces de coworking comme l’anti-café et Numa.

Ils ont d’abord effectué des stages de fin d’études dans de grandes entreprises, avant de se lancer dans l’aventure freelance : une liberté bien réelle d’un côté mais des avantages perdus de l’autre.

En effet, terminé les avantages liés au comité d’entreprise! Pourquoi? Parce que l’on appartient plus à une entreprise mais à la communauté des indépendants.

Une communauté comme une autre, avec des interêts communs, et représentant un sacré nombre de personne estimé à 2,3 millions en France.

C’est donc ce qui les a motivés pour développer ce concept de plateforme en ligne qui propose un catalogue d’avantages à tous les travailleurs indépendants.

 

Comment ça marche?

Le principe est simple : après l’inscription de 5€/mois, chaque utilisateur accède à des avantages commerciaux sur des produits ou services en ligne.

Coworkgames propose des avantages variés, comme dans un comité d’entreprise : des réductions dites profesionnelles (formations, matériel informatiques etc) mais aussi des réductions loisirs comme des places de cinéma, des parfums, des billets de parc d’attraction…

Ensuite, selon la réduction choisi, l’internaute reçoit un code promotionnel à utiliser directement sur la eboutique partenaire, ou alors, paie directement en ligne et reçoit sa commande par courrier à domicile (comme par exemple, pour des places de cinéma Gaumont/Pathé).

 

Un véritable comité d’entreprise pour les indépendants

Ayant convaincu plus de 30 partenaires dont de grands acteurs comme Disneyland, Pierre & Vacances, HP, Le musée Grévin ou encore Gaumont, le service peut aujourd’hui voir le jour. Les avantages négociés sont dignes des meilleurs comité d’entreprise et ils espèrent diminuer les prix quand leur communauté grandira.

Prochainement ils ciblerons les sociétés de moins de 50 salariés pour lesquelles il n’est pas obligatoire de créer un comité d’entreprise.

Une société tel que Coworkgames permet de leurs simplifier considérablement la tâche, et de donner accès aux salariés à énormément d’avantage d’un coup.

Pour plus d’information, contactez Joffrey Goullet, Ceo de Coworkgames par mail: joffrey@coworkgames.com

Chaque jeudi, recevez la newsletter de veille de Zevillage