Voici une synthèse de l’étude « Les nouveaux modes de travail à l’ère du digital : enjeux et opportunités », menée en 2013 et 2014 par Orange Business Services avec Sia Partners et Harris Interactive. Plus de 1800 personnes, aux fonctions variées (du DG au responsable d’activité), travaillant dans différents pays européens, mais aussi aux Etats-Unis et en Asie, ont été interviewées. Plusieurs exemples concrets sont donnés pour illustrer chaque tendance.

Pourquoi les modes de travail évoluent-ils ?

  • Le phénomène digital a profondément modifié les attentes des individus, tant pour les salariés (qui s’attendent à disposer dans le cadre professionnel du même niveau de confort que chez eux) que pour les consommateurs (qui veulent de la connectivité, de la personnalisation et de l’interaction) ;
  • Cette révolution transforme les modes de travail dans toute l’organisation : les entreprises européennes estiment ainsi que l’évolution digitale des modes de travail améliore le service client (pour 83% d’entre elles) et impacte la satisfaction des collaborateurs (79%).

Les tendances observées grâce à l’étude

les-nouveaux-modes-de-travail-a-l-ere-du-digital

  1. Favoriser la mobilité des salariés : « Les modes de travail ne cessent d’évoluer. Les espaces de travail laisseront la place aux « styles de travail » afin que chacun puisse adopter ses modes de travail compatibles avec son style de vie. » Le travail flexible ne concerne pas/plus seulement quelques fonctions dans l’entreprise mais potentiellement l’ensemble des collaborateurs. Les entreprises comprennent qu’il est synonyme d’efficacité, d’innovation, de plus de collaboration et de satisfaction pour leurs employés ;
  2. Accentuer et accélérer la collaboration : « Les possibilités offertes par le digital ont amené les entreprises à s’ouvrir en termes de lieux, d’innovation, de collaboration et même de « coopétition » ;
  3. Garantir la sécurité et la performance : la sécurité de la propriété physique et intellectuelle est un enjeu majeur pour les entreprises et pour 65 % d’entre elles, elle entrainera des changements dans les modes de travail dans les 3 prochaines années ;
  4. Coordonner le tout : pour une entreprise, la réussite de la transformation de ses modes de travail repose essentiellement sur l’implication des parties prenantes clés (les directeurs des services RH, IT… mais aussi les utilisateurs finaux) ; montrer l’exemple est indispensable.

Pour télécharger l’étude, cliquez ici.

Source : orange-business.com

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder