Cadremploi vient de publier une étude qui illustre l’envie des cadres de quitter la région parisienne. Selon une analyse des recherche d’emploi des franciliens hors Ile-de-France, 1 cadre sur 5 a recherché un emploi hors Île-de-France en mars 2021.

On sait que depuis des années, entre 70 et 80% des Franciliens déclarent vouloir quitter la région parisienne. Et que peu passaient à l’acte à cause de leur travail selon une autre étude de Cadremploi d’août 2020. Une tendance qui s’est confirmée depuis le début de la pandémie.

Recherches Google Quitter Paris
Nombre de recherches Google sur le thème “Quitter Paris”, entre mai 2020 et avril 2021.

Mais si le passage à l’acte est difficile, la crise sanitaire semble pousser certains d’entre eux à entamer des démarches concrètes. Pour décrypter cette fuite de la capitale vers les régions, Cadremploi (groupe Figaro) a analysé les recherches d’emploi des cadres franciliens depuis janvier 2020. Le site d’emploi des cadres observe notamment une augmentation de 31% du nombre de candidats recherchant un emploi en région entre mars 2020 et mars 2021.

Alors que la proportion de cadres franciliens recherchant un emploi hors Île-de-France était de 18% en mars 2020, elle s’élève à 23% en mars 2021 (+ 5 points), avec un pic à 25% observé en août dernier.

Même tendance en comparant les évolutions entre le 1er trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021 : le poids des candidats franciliens qui recherchent un emploi hors de leur région d’habitation a augmenté de 3 points (18% lors du 1er trimestre 2020 contre 21% pour le 1er trimestre 2021).

Quitter la région parisienne pour l’Ouest

En termes de localisation recherchée, on note un attrait particulier pour les départements de la Gironde, de la Loire-Atlantique et du Rhône. Rien de surprenant au regard de l’étude annuelle réalisée par Cadremploi sur les villes préférées des cadres parisiens : Bordeaux, Nantes et Lyon occupent le podium depuis plusieurs années.

Ce plébiscite s’explique par le fait que les cadres s’orientent logiquement vers des départements qui bénéficient d’un bassin d’emplois attractif et sont facilement accessibles en transport (liaison avec Paris : moins de 3h en train). Ces zones géographiques répondent également à leurs attentes en matière de cadre de vie et de climat.

Selon l’analyse des données de Cadremploi, ce sont essentiellement des hommes qui cherchent un emploi hors Île-de-France : 57% vs. 42% de femmes.

Les écarts de recherches entre « Île-de-France » et « hors Île-de-France » sont en revanche assez peu marqués lorsqu’on s’intéresse au niveau d’expérience. On peut toutefois noter que les cadres ayant plus de 10 ans d’expérience sont plus enclins à chercher un emploi en région que les plus jeunes. Cette tendance peut s’expliquer par le fait que Paris constitue souvent un passage incontournable pour démarrer sa carrière professionnelle.

Enfin, en termes de postes, il y a également peu de différenciation observable entre les candidats franciliens qui recherchent un emploi en « Île-de-France » ou « hors Île-de-France ». La fonction commerciale est en tête pour les deux types de candidats. Elle figure d’ailleurs parmi les 3 profils de métier les plus recherchés par les entreprises actuellement.

Données issues des recherches effectuées sur Cadremploi.fr par 70 000 utilisateurs habitant en Île-de-France et ayant réalisé au moins une recherche hors Île-de-France, avec un département renseigné, entre le 1er janvier 2020 et le 31 mars 2021.

Photo de Rafael Kellermann Streit