Le Centre d’Analyse Stratégique (CAS), rattaché aux services du premier ministre, vient de publier un rapport de 12 pages (téléchargeable ici) dans lequel il fait plusieurs propositions visant à concilier égalité femme/homme et performance des entreprises.

  • Proposition 1 : “Au sein des entreprises, favoriser la mise en place de programmes de flexibilité du travail donnant aux employés un meilleur contrôle sur leur emploi du temps”
  • Proposition 2 :“Au sein de la fonction publique, mettre en place des dispositifs exemplaires sur mesure dans certains services en mobilisant l’ensemble des solutions possibles d’aménagements horaires sans segmenter les pratiques (par exemple, programme d’implication des directeurs, partages de poste, y compris dans la haute fonction publique, choix des horaires de début et fin de travail, annualisation des horaires, télétravail). Les expérimenter et les évaluer sur une période de trois ans. La DGAFP pourrait apporter un soutien méthodologique. Ces dispositifs pourraient s’inscrire dans les chartes de temps en discussion. Généraliser ensuite les programmes efficients.”
  • Proposition 3 : “Enrichir les rapports de situation comparée et le bilan social des entreprises en mesurant l’effet de l’organisation horaire sur la santé des femmes et des hommes, et en tenant compte des situations de famille. La DGAFP pourrait évaluer cet impact dans le cadre de son rapport annuel sur l’état de la fonction publique.”

Le rapport offre par ailleurs un éclairage sur les évolutions de la société, l’impact des nouveaux modes de vie familiaux, présente des pratiques innovantes et bénéfiques menées dans d’autres pays et qu’il serait intéressant de mettre en place en France, des exemples dont on peut s’inspirer…