Un groupe de chercheur de l’université de Tübingen en Allemagne a démontré dans une étude récente que des groupes communiquant uniquement par échange de messages en ligne sont aussi efficaces que des groupes échangeant en présentiel.

Selon les chercheurs, les échanges non verbaux que permettent les groupes physiquement réunis seraient compensés par une « lecture entre les lignes » dans les groupes virtuels. Ces travaux de recherche ont également démontré qu’une mesure de l’efficacité générale du groupe (appelée «intelligence collective») permet de prédire la performance d’un groupe sur de nombreuses tâches différentes.

lire dans les yeux

Cette même recherche a également révélé que l’intelligence collective était corrélée avec la capacité individuelle de chaque membre du groupe à attribuer un état mental aux autres (une compétence appelée “théorie de l’esprit” ou “ToM” pour Theory of Mind).

Lire l’esprit dans les yeux…

Comme la “théorie de l’esprit” a été mesurée dans cette étude par un test qui demande aux participants de “lire” l’état mental des autres en regardant leurs yeux (le test “Reading the Mind in the Eyes” (RME) ou “lecture de l’esprit dans les yeux”), il n’était pas certain que les groupes en ligne donneraient les mêmes résultats, étant donné que les indices visuels n’étaient pas disponibles.

Or, les chercheurs ont constaté deux faits surprenants :

  • un facteur d’intelligence collective caractérise approximativement la performance du groupe, aussi bien pour les groupes en ligne que les groupes en face-à-face
  • étonnamment, la mesure de la “théorie de l’esprit” est autant prédictive de l’intelligence collective dans les groupes en face-à-face que dans les groupes en ligne, même si ces derniers ne communiquent que par l’intermédiaire de texte et ne se voient pas du tout.

Les résultats des membres des groupes au test “lecture de l’esprit dans les yeux” forment un indicateur puissant de la façon dont les groupes peuvent accomplir de nombreuses tâches ensemble, même si les participants ne collaboraient qu’en ligne par un chat écrit et ne pouvaient pas du tout voir les yeux ou les expressions faciales des autres.

… ou lire entre les lignes?

Les groupes qui communiquaient plus étaient plus intelligents collectivement, mais les groupes dans lesquels une ou deux personnes dominaient la discussion et les activités étaient les moins intelligents collectivement, tant dans les groupes en ligne que dans les groupes en face-à-face.

Cela démontre de façon forte que les capacités “théorie de l’esprit” sont tout aussi importantes pour la performance du groupe dans des environnements en ligne, avec des indices non verbaux limités, qu’ils le sont dans les groupes en face-à-face.

Cela suggère également que le test “lecture de l’esprit dans les yeux” mesure un aspect plus profond du raisonnement social, pas seulement la capacité à reconnaître les expressions faciales des états d’esprit.

(Photo : Madi2i)