La loi de mars 2012 autorise le prêt légal de main d’oeuvre dans certaines conditions. La société Flexojob assure via un site web l’intermédiation pour les entreprises qui ont besoin d’emprunter ou de prêter des salariés.

Pour une entreprise qui connaît des difficultés et ne peut pas recruter ou avoir recours à l’interim, ou pour une start up qui démarre, emprunter des salariés à une autre entreprise apporte un bol d’oxygène. Et pour le prêteur, un moyen d’aider une autre entreprise dans une période sensible.

Cette opération est aujourd’hui légalement possible. Le site web Flexojob assure l’intermédiation entre les deux sociétés, diffuse les offres et les demandes et édite la convention qui encadre juridiquement le prêt. Le prêt ne doit pas être à but lucratif et doit s’étendre sur une période comprise entre 1 jours et 4 semaines. Et, bien-sûr, le salarié “prêté” doit donner son accord.

Via Dsides