Le 18 septembre dernier, Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France et président du conseil général des Côtes-d’Armor, a remis à Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du logement, son rapport sur “les territoires numériques de la France de demain”.

Le rapport (confié par Cécile Duflot à Claudy Lebreton) souligne :

  • l’importance des nouvelles technologies au niveau économique mais aussi au quotidien au sein de notre société (éducation, santé, culture, etc.) ;
  • les faiblesses et les opportunités sur la base d’un inventaire des réalisations ;
  • des débats politiques et les investissements trop largement monopolisés par les questions d’infrastructures aux dépends des services et des usages numériques (mais le plan “France THD” (PDF) étant lancé, les efforts devraient se concentrer sur d’autres aspects).
  • les inégalités des individus et de du territoire face au numérique en termes d’accès mais surtout d’usage.

 

22 propositions, visant à éviter “que la France des territoires ne se fragmente davantage et ne se fracasse sous l’effet d’inégalités croissantes et d’évolutions mal comprises”, figurent dans ce rapport :

  • Proposition 1 : Se coordonner dans la proximité
  • Proposition 2 : Des conventions pour agir ensemble
  • Proposition 3 : Observer, échanger, évaluer
  • Proposition 4 : Des espaces publics numériques innovants
  • Proposition 5 : Mutualiser les investissements
  • Proposition 6 : Conserver les données dans les territoires
  • Proposition 7 : Développer massivement le télétravail. Redistribuer spatialement les emplois par le déploiement volontariste du télétravail, tant dans le secteur public que privé
  • Proposition 8 : Des ruralités innovantes
  • Proposition 9 : Des solidarités en réseau
  • Proposition 10 : Un pilotage politique national rénové
  • Proposition 11 : Des savoirs fondamentaux à construire
  • Proposition 12 : Une pédagogie mieux articulée
  • Proposition 13 : La démocratie locale étendue
  • Proposition 14 : Territorialiser l’e-santé
  • Proposition 15 : Des mobilités encore plus intelligentes
  • Proposition 16 : Vers des technologies numériques durables
  • Proposition 17 : L’avenir numérique de l’énergie
  • Proposition 18 : L’Outremer numérique
  • Proposition 19 : La priorité à l’économie de proximité
  • Proposition 20 : Pour un modèle européen de société numérique
  • Proposition 21 : Coopérer sans frontières
  • Proposition 22 : Pour l’égalité d’accès à l’internet mobile

Vous l’aurez noté, le télétravail en fait partie. En plus de tous les avantages qu’il représente (pour l’employé, l’employeur et les collectivités), il est vu principalement comme un moyen de “soutenir l’économie résidentielle et aider à la revitalisation des territoires isolés”, mais aussi pour l’installation de nouveaux habitants : ” La réduction de la pression sur les transports peut inciter des travailleurs à venir s’installer dans des espaces de faible densité. De nouveaux lieux de travail, parfois qualifiés de « tiers-lieux » car ils ne sont ni le domicile du salarié ni le siège de l’entreprise, peuvent devenir un élément d’attractivité et de renouveau pour ces territoires“.

Les tiers lieux sont jugés plus propices que le domicile au développement d’un télétravail qui n’isole pas les salariés. Par ailleurs, Claudy Lebreton fait le constat du faible nombre de départements ayant développé une politique autour du télétravail (28) et du faible engagement des services de l’Etat.

Pas de vision révolutionnaire dans ce rapport qui s’appuie largement sur les constats du rapport du Centre d’analyse stratégique de 2009. Mais une banalisation du phénomène télétravail dans les approches stratégiques des départements dont on peut se réjouir.

Téléchargez le rapport (PDF).