Accueil / Futur du travail / Création de nouvelles écoles numériques à la campagne – Appel à projets national

Création de nouvelles écoles numériques à la campagne – Appel à projets national

Zevillage.net et Simplon.co lancent un appel à projets pour la création d’écoles rurales de développeurs informatiques. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er juillet et les trois meilleurs projets d’école numérique sélectionnés seront accompagnés dans leur réalisation et le rassemblement de leur financement initial. Lancées en 2013, ces écoles ont déjà fait la preuve que le numérique est un fantastique tremplin vers l’emploi et la création d’entreprise en milieu urbain. Créons les mêmes en milieu rural.

Le numérique et le code informatique sont partout dans la plupart des objets de notre vie quotidienne, dans nos téléphones, sur le Web. Une utilisation généralisée de l’informatique qui nécessite des compétences pour programmer et développer le code de toutes ces applications. Selon le syndicat Syntec numérique, la France a besoin de plus de 36 000 développeurs d’ici 2018, dont 15 000 développeurs pour le web et le mobile.

simplon-montreuil

La 1ère promotion de Simplon en pleine action en janvier 2014.

Constatant les insuffisances du système de formation pour atteindre ces objectifs ainsi que l’importance du chômage des jeunes, nous voulons accélérer le développement de formations sur le modèle de la “fabrique de codeurs entrepreneurs” lancée par Simplon.co en 2013 en milieu urbain, à Montreuil (93) et au coeur de la Cité La Noue à Villeneuve-la-Garenne (92). En moins d’un an, Simplon a permis à 50 demandeurs d’emploi ou allocataires du RSA (issus des quartiers populaires, de la diversité et de milieux modestes), à une centaine de salariés et à plus de 250 enfants de se former à la programmation informatique. Un dispositif qui a aussi permis à une dizaine de projets d’être incubés ou lancés.

Convaincus que ces compétences doivent aussi être créés en milieu rural où elles contribueront au développement local, Zevillage et Simplon lancent un appel à projets pour accélérer la création de ces “écoles du numérique” rurales.

Dans ces écoles, les apprenants sans expérience préalable de programmation vont acquérir en 6 mois une compétence de développeur informatique ou de référent numérique, grâce à une pédagogie intensive par immersion sur le modèle américain des boot camps de développeurs. Ils pourront, à la sortie de leur cursus, plus facilement trouver un travail qualifié dans tous les secteurs d’activité, monter leur propre projet ou créer leur activité de conseil, de production ou de service numériques. Et cela grâce à des compétences-clés dont la demande explose, pour tous les acteurs, privés, publics et associatifs.

Elèves codeurs de la 1ère promo de Simplon

Ces écoles numériques en milieu rural, objet de cet appel à projets, proposent  un dispositif simple et efficace qui a déjà fait ses preuves en Ile-de-France et à l’étranger :

  • une formation de 6 mois gratuite (voire rémunérée si l’apprenant satisfait à toutes les conditions de fond et ne peut réaliser la formation pour des raisons uniquement financières)
  • des publics défavorisés ou éloignés de l’emploi : en priorité des jeunes majeurs en recherche d’emploi, des allocataires RSA, sans diplôme/décrocheurs mais aussi diplômés, des seniors en reconversion, en recherche de compétences nouvelles et souhaitant créer une activité numérique, ou à des porteurs de projets numériques liés à l’innovation sociale et au territoire.
  • une pédagogie immersive et intensive et un double référentiel de formation avec 2 filières principales:
    • développeur d’applications web/mobile” (Unix, Ruby, Ruby on rails et Sinatra, Javascript et MeteorJS, HTML/CSS)
    • référent numérique” (le “couteau suisse digital” : personne maîtrisant tous les aspects opérationnels du numérique dans une organisation – réseaux et télécoms, technique, programmation, intégration, éditorial, marketing, communication, référencement…).

Critères de sélection

Les 3 meilleurs projets seront sélectionnés selon les critères suivants :

  • existence d’un écosystème local réel autour du projet (public, privé, associatif, éducatif)
  • besoin réel et identifié chez les demandeurs d‘emploi et les porteurs de projets…
  • mobilisation de financements locaux (Etat, collectivités, OPCA, employeurs/sponsors…)
  • contexte rural du projet
  • offre logistique (accueil de la formation, logement, transports ,…)

Contenu des dossiers de candidature

Il contiendront :

  • une présentation du projet
  • une description de l’écosystème local
  • un CV des porteurs du projet et leur rôle dans l’organisation
  • une première approche sur les conditions de recrutement des candidats
  • une méthode de suivi et les opportunités de placement des apprenants/porteurs de projets
  • une approche budgétaire prévisionnelle pour réunir le financement initial :

La mise en place d’une école Simplon.co nécessite pour le territoire intéressé le rassemblement d’une somme forfaitaire de 80 k€ HT destinée de couvrir le financement du “pilote” et la formation de la 1ère promotion (entre 20 et 25 personnes), et notamment:

  • l’assistance au montage administratif et financier de la promotion et en particulier l’étude des différentes options juridiques, la recherche de financement (subvention, mécénat et sponsoring) et la mise en place d’un business model d’autofinancement durant la conduite de la première promotion
  • le détachement permanent ou l’accompagnement du recrutement d’un formateur local
  • l’identification puis la sélection des 20 apprenants en lien avec les structures d’insertion, d’incubation et d’emploi, les services d’aide et les associations locales
  • le détachement d’un formateur pendant 8 mois (dont 1 mois de préparation, 6 mois de formation et 1 mois de débriefing/suivi) afin de réaliser la formation et de former un formateur local qui pourra continuer en toute autonomie
  • le suivi de la 1ère promotion formée jusqu’au recrutement de la suivante
  • le droit d’utilisation de la marque, de la méthode et de l’ensemble des supports et outils créés et utilisés par Simplon.co à Montreuil (93), Villeneuve la Garenne (92) et Cluj (Roumanie)

Ce montant ne comprend pas les éléments suivants qui restent à la charge du territoire concerné :

  • les coûts liés à la gestion « locale » de la formation c’est à dire la gestion de projet et l’apprenti formateur pressenti pour reprendre la formation après le départ du formateur détaché par Simplon.co
  • les charges liées aux locaux durant toute la formation qui doivent être connectés à Internet de manière efficiente, pouvoir accueillir une vingtaine d’apprenants dans un espace modulaire suffisamment grand pour être utilisé en « magistral » et en binômes/petits groupes, placé au coeur des entreprises dans le bâtiment central et ouvert dans des horaires assez élargis, idéalement 8h-20h)
  • toute ou partie des équipements nécessaires à la formation : mobilier, rétroprojecteur et fournitures (les ordinateurs sont soit fournis par les porteurs de projet, soit par Simplon.co).

Le lancement et la conduite des formations déjà en cours (Montreuil, Villeneuve-la-Garenne) et les projets qui sont à l’étude (Lille, Bordeaux, Marseille, Boulogne-sur-Mer, Villepinte, Saint-Etienne, Boitron, Choisy-le-Roi, Bonneville, Toulouse, Strasbourg…) font appel à des financements d’origine multiples (subventions, mécénat, sponsoring, crédits de revitalisation, crowdfunding, vente de prestations permettant un autofinancement, fonds formation…) et à des montages hybrides s’appuyant sur plusieurs partenaires et des co-financements publics-privés.

Partenaires

L’appel a projets a reçu le soutien de l’Association des maires ruraux de France (AMRF). Simplon.co est également soutenu par Orange, SAP, Allianz, Microsoft, La Poste, le conseil régional d’Ile-de-France.

Logo AMRF-300pix

Date limite de remise des projets

Les dossiers de candidature doivent être envoyées au format numérique avant le 31 1er juillet 2014 et le jury, constitué des principaux partenaires, sélectionnera le 3 meilleurs projets avant le 31 juillet pour un démarrage en septembre 2014.

Les dossiers de candidature seront adressés au format numérique à Xavier de Mazenod (Zevillage) et Frédéric Bardeau (Simplon).

Contacts

À propos Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

19 plusieurs commentaires

  1. Myriam Faulkner
    Myriam Faulkner

    Quel dommage que je ne sois plus dans le métier. Comme tu le sais, voilà un truc qui m’aurait bien plu 🙂

  2. Bonjour à tous,

    En Haute-Savoie, on a déjà bien avancé un projet qui ressemble en tout point à ce projet là.
    Mais nous tentons de financer indirectement ce projet par une aventure collective autour d’un titre fédérateur Le REPORTER de VILLAGE ®.
    On pourrait peut-être partager nos approches.
    http://www.pringy2014.fr

  3. Le projet est prévu en Auvergne ?

  4. @Myriam : plus dans le métier c’est vite dit 😉 Tu ne veux pas te mettre à Ruby ?

    @Bernard : on se contacte

    @Cédric : on ne connaît pas encore les projets, l’appel n’a qu’une semaine 😉 Plus de news sur Zevillage dans les semaines qui viennent

Lire les articles précédents :
Le journalisme 2.0 : une nouvelle version du journalisme ?

Avec  l’apparition des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), le métier de journaliste est en plein bouleversement....

Fermer