Une étude récente de Softchoice montre que la plupart des employés seraient prêts à échanger leur travail actuel contre un autre emploi qui leur permettrait de travailler régulièrement à distance, en dehors de leur bureau. La mort du travail de bureau ?

Etude Death of the desk job de Softchoice

Le bureau tel qu’on le connaît aujourd’hui n’occupe plus la place centrale de la vie professionnelle des salariés. Une étude réalisée récemment aux États­Unis par Softchoice montre en effet que 78% des employés considèrent que les nouvelles technologies leur permettent de travailler à distance. Et 70% des personnes interrogées ont affirmé qu’elles seraient prêtes à échanger leur travail actuel contre un autre emploi qui leur permettrait de travailler régulièrement en dehors de leur bureau.

Vers la fin du bureau traditionnel

La nécessité de garder ses salariés n’est pas l’unique raison d’autoriser le travail à distance.

L’étude révèle en effet que 62% des employés interrogés attestent qu’ils sont plus productifs en dehors du bureau. Le travail de 9h à 17h devient de plus en plus obsolète.

L’avancée fulgurante des nouvelles technologies permet, pour le meilleur et pour le pire, de rester connecté à son bureau depuis n’importe où et à n’importe quel moment.

Mais plus encore que la vie professionnelle, les trois quarts des employés interrogés affirment que le travail à distance leur permet de plus s’impliquer dans leur vie sociale et personnelle. Et qui dit employé épanoui dit employé productif.

Des employés de plus en plus mobiles

L’étude menée par Softchoice nous apprend que 72% des employés américains travaillent à distance au moins une fois par mois. Et 55% des personnes interrogées considèrent d’ailleurs que leur travail leur offre plus de flexibilité comparé à il y a deux ou trois ans.

Cette flexibilité est palpable à travers l’équipement que les entreprises mettent à disposition des employés. Cette année, 59% des employés américains se voyaient équipés d’un appareil de communication, un ordinateur ou un smartphone dans la majorité des cas.

Travail à distance : et l’équilibre vie privée / vie professionnelle ?

Selon l’étude, 76% des entreprises manqueraient d’encadrement et de règles en ce qui concerne les heures travaillées en dehors des horaires habituels. L’étude montre que la moitié des employés travaillent alors qu’ils ne le devraient pas, qu’ils soient en vacances ou en arrêt maladie par exemple. Ce travail hors des horaires définis concerne généralement la consultation des mails professionnels et les tâches les plus urgentes, mais pas uniquement. Interrogés, les employés qui travaillent alors qu’ils sont en congés ou en arrêt maladie le font pour éviter d’être surchargés à leur retour.

Même si les technologies rendent le travail omniprésent, accessible partout et à tout moment, la majorité des employés interrogés pour l’étude affirme profiter de la liberté offerte par le travail à Aujourd’hui plus que jamais, les employés devraient avoir le pouvoir d’organiser eux­-mêmes leurs journées de travail afin de mieux jongler entre leur vie privée et leur vie professionnelle.

Tous les outils sont disponibles, ne reste plus qu’à changer la manière dont est encore perçu le travail à distance.

Death of the desk job-Enquête Softchoice

(Source : Inc)

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder