Management-RH

Contribution aux Assises de la ruralité : le découpage administratif

Contribution iconoclaste de Vincent Bénard sur la réforme des collectivités locales. Contrairement aux rapports Balladur ou Attali, le président de l’institut Hayek (et ancien syndcialiste FO) propose de… supprimer les régions et les départements au profit d’un renforcement du rôle des communes.

Une solution au « millefeuille administratif » actuel qui pose trop de problèmes :

 » Ces maux sont bien connus : compétences des collectivités qui se recouvrent, entrainant des doublons de dépenses, trop de financements croisés qui incitent les petites collectivités à choisir leurs projets en fonction des subventions. Enfin, le système  fiscal alimentant les collectivités est illisible, permettant aux élus de faire exploser les impôts locaux presque furtivement, en renvoyant la responsabilité sur les autres échelons. »

Complètement folle cette proposition de suppression d’échelons administratifs ? Elle fonctionne pourtant en Suisse comme le souligne V. Bénard.

Xavier de Mazenod

Fondateur de la société Adverbe spécialisée dans la transition numérique des entreprises et éditeur de Zevillage.

Articles similaires

2 commentaires

  1. « aux maires une taxe locale à taux unique sur le revenu et les résultats des sociétés »(phrase extraite de l’article).
    Comme chantait Yvan Rébrov : « Ah si j’étais riche» !
    Comme tout bon chef d’une très grosse entreprise, je m’arrangerais par le biais de provisions, d’investissement DOM-TOM, de holdings etc… pour faire en sorte que mon bilan soit le moins taxable possible, dans ces zones concernées, et rapatrierais le tout dans la zone le moins taxée possible. Grâce à mon armada de juriste et d’avocats, payés au %, je trouverais toutes les parades pour en payer le moins possible.
    En conséquence, ce sont encore les PME et TPE, commerçants et artisans, Professions libérales, qui vont payés la facture. C’est chouette comme idée !!!
    Bon courage pour les pigeons.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page