Le sociologue Julien Damon a publié en juin 2013 une note sur la démobilité pour la Fondapol. Retour sur cette étude (à télécharger) et sur sa présentation faite par l’auteur dans une vidéo. Est-ce la solution pour mieux vivre la ville et ne plus subir des déplacements pénibles ? Une réflexion pour tous les aménageurs.

La démobilité contre la souffrance de la mobilité

Julien Damon, professeur associé dans le master Urbanisme de Science Po, répond à quelques questions à propos de sa note “Démobilité : travailler, vivre autrement” dans laquelle il mentionne le télétravail comme l’un des solutions pour faire baisser la souffrance liée aux transports dans le grandes villes.

Il y répond à plusieurs questions :

  • Que recouvre le concept de démobilité ?
  • Quelles sont les personnes qui font face à une mobilité problématique ?
  • Quels sont les enjeux de la mobilité locale ?
  • Quelle innovations peuvent permettre de diminuer la souffrance liée aux transports dans les grandes villes ?
  • Faut-il repenser l’agencement urbain pour faciliter une mobilité plus viable ?

L’étude fait le constat de l’obsolescence du concept de mobilité : ” La croissance contemporaine des mobilités peut être alternativement présentée comme incarnation de libertés nouvelles ou comme puissante menace environnementale. Sur le plan des mobilités locales, en particulier celles des actifs, les opérateurs font, avec leurs usagers et clients, le constat de la saturation des réseaux. Ils connaissent, par ailleurs, les coûts colossaux des investissements pour décongestionner. Une portion de la population vit une partie de ses déplacements, notamment pour les trajets de travail, comme une douleur. Entassés debout à plusieurs par mètre carré, à l’aller et au retour, dans des transports collectifs saturés, ces urbains ne vivent pas une mobilité souriante. La perspective de la démobilité, qui s’incarne dans le développement du télétravail et de villes plus cohérentes, vise non pas la décroissance globale, mais l’optimisation de la vie dans les métropoles modernes. Un nid d’idées et d’opportunités pour innover.

Lire aussi : Sans bureau fixe : transitions du travail, transitions des mobilités

(Photo : Didier Hannot)

Téléchargez la note sur la mobilité (PDF)