Nés dans les années 90 au MIT, les FabLabs se sont multipliés depuis. Ils forment aujourd’hui un véritable réseau mondial de quelques centaines de lieux (une cinquantaine de FabLab sont en activité en France et plus de 350 dans le monde) et permettent à tout un chacun de « créer n’importe quoi », pour reprendre les propos de Neil Gershenfeld, le créateur du 1er Fab Lab.

Plus concrètement, un FabLab est un LABoratoire de FABrication, « un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d’objets » (Wikipédia).

Situés dans les villes, universités,  incubateurs… les FabLabs arrivent désormais dans les entreprises. Ils intéressent de plus en plus les industriels pour différentes raisons (de coût, mais pas uniquement : innovation ouverte, management horizontal, etc.).

En France, plusieurs sociétés comme Renault, Air liquide, la Snecma ou encore Airbus possèdent désormais leurs propres ateliers de création. Nous avons appris récemment qu’ils allaient  se réunir dans une association nommée Fab&Co, afin de mettre en lien leurs ressources en commun et de monter des projets ensemble. Plus de 30 structures sont concernées par cette démarche, structures  qu’on classe en 4 grandes catégories : « corporate« , partagés, académiques ou indépendants.

fablabs

Si le sujet vous intéresse, sachez que du 6 au 10 mai prochains, Toulouse recevra la 4e édition du FabLab Festival, le rassemblement annuel des FabLabs français et européens.

Source : www.industrie-techno.com/

Chaque jeudi, recevez la newsletter de veille de Zevillage