Jean-Michel ose une comparaison financière iconoclaste : 2€/vache/jour (la subvention européenne à l’agriculture), soit 730€/an, « c’est en gros le prix d’installation par abonné d’un réseau optique sur un territoire… ». B est en accord avec Tony Blair qui préfèrerai déplcaer le budget de la PA vers les nouvelles technologies

Avce un calcul simplificateur de ce genre qui va agacer dans les campagnes, il prend le risque de voir du fumier épandu devant sa porte (ce qui ne devrait pas plaire à madame Billaut ni au maire de sa jolie commune). Mais même si les chose ne sont pas si simple, cette mise en parallèle montre bien la bêtise de nos choix stratégiques. Il suffirait d’un sursaut, d’une prise de conscience volontariste pour nous engager dans la voie du développement d’emplois et de la ruralité.

Car il s’agit bien de création d’emplois. D’abord en empêchant la délocalisation d’entreprises françaises qui sinon partiront chercher ailleurs le haut débit. Ensuite, en attirant des entreprises étrangères, en stimulant l’activité des nôtres et en permettant aux nouveaux services (télé-enseignement, télé-médecine, etc.) de se développer.