Depuis trois ans, L’Orne attirait sur le salon de l’agriculture à Paris des milliers de visiteurs avec un stand dynamique, géré par le conseil général.

Le restaurant dirigé avec brio par Laurent Le Goff était l’épicentre de cette vitrine ornaise. Chaque jour, à l’heure du repas, la foule enthousiaste se donnait rendez vous pour déguster les tripes et tripounettes.

Cette année le conseil général ne reconduit pas cette vitrine. A l’heure ou les départements, tous comme les Etats, les régions, se livrent une vraie concurrence, ce que l’on peut éventuellement déplorer, il est étonnant que l’Orne fasse ce choix, alors que l’agriculture est un point fort de ce département !

Il est des choix qui de l’extérieur ne semblent pas évident à comprendre. Mais la politique a toujours des raisons que le citoyen ignore. Alors heureux lecteurs, et peut être élus si vous pouvez éclairer la lanterne du citoyen ornais sur ce choix, ça intéresse Zevillage.