Le burn-out, véritable mal de ce siècle où la soif de performance ne connaît plus de limites, a ceci de particulier qu’il se déclenche de manière insidieuse et enferme l’individu dans un long processus de destruction qui le rend incapable de se rendre compte de quoi que ce soit.

Source: jaimelelundi.com

Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel laisse apparaître un ensemble de symptômes combinant fatigue profonde, désinvestissement de l’activité professionnelle et un sentiment d’échec et d’incompétence dans le travail.

 

Ce “mal du siècle” met en évidence l’inadaptation de méthodes de management inefficaces qui engendrent du stress, de la pression au lieu de stimuler la créativité et l’autonomie.

Manager par la pression et le turn over des salariés est une fausse bonne idée. Elle n’engendre que démotivation, désengagement et… burn-out.