Louper les matches de la Coupe du monde ? C’est non pour une majorité des salariés !

Regarder la Coupe du monde au bureau ?

Le coup d’envoi est lancé : c’est ce jeudi 14 Juin que débute la Coupe du monde 2018, depuis la Russie, pour se conclure le 15 Juillet prochain. En guise d’introduction, c’est un match opposant les Russes à l’Arabie saoudite qui nous sera offert, à 17h. Autant dire que la plupart des fans du ballon rond seront encore au bureau à cette heure. D’ailleurs, nombreuses seront les rencontres diffusées en pleine journée, et le premier match de l’équipe de France, contre l’Australie, est même programmé pour le 16 juin à 12h.

Louper un match des Bleus, est-ce envisageable pour les salariés ? Pas vraiment. D’après une étude réalisée par l’agence d’intérim Qapa auprès d’un panel de 4,5 millions de personnes, 52% des Français seraient décidés à jeter un oeil aux matches de la Coupe du monde durant les heures de bureau. Dans ces 52%, on retrouve tout de même 81% d’hommes. 66% d’entre eux vont plus loin, admettant prévoir de regarder les rencontres en dehors des heures de pause.

67% des hommes et 46% des femmes admettent prévoir de partir plus tôt du travail pour ne pas louper une miette des rencontres. 75% des personnes ne se cacheront pas du tout pour regarder les matchs. Et pas question de jouer au téléspectateur isolé en entreprise : 59% des sondés regarderont les matchs entre collègues, 7% avec leur patron et seulement 21% en solitaire.

Nombreuses sont les entreprises qui auraient intérêt à profiter de la Coupe du monde pour renforcer l’esprit d’équipe : plus de 64% des Français interrogés déclarent que leur société va organiser des retransmissions des matchs, et 90% des répondants aimeraient avoir la chance de pouvoir regarder les matchs au travail (88% pour les femmes et 92% pour les hommes). 83% des personnes interrogées considèrent que regarder les matchs en entreprise est positif pour la société.

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder