Klaxit, leader français du covoiturage en entreprise et Neo-nomade, 1ère plateforme de coworking pour les entreprises s’associent pour proposer une offre spéciale aux entreprises cherchant des alternatives pour leurs collaborateurs touchés par les grèves SNCF. Les deux startups s’engagent à déployer leurs offres en 48h seulement.

Le covoiturage, une alternative plébiscitée depuis le 22 mars

Depuis le premier jour de grève le 22 mars, Klaxit a vu son nombre de trajets doubler les jours de grève. Elle consolide ainsi son réseau de 130 000 trajets proposés tous les jours partout en France. Ses 130 entreprises partenaires, dont ¼ du CAC 40, ont pu relayer dès la semaine du 12 mars le kit de communication « spécial grève » mis à leur disposition par Klaxit. Dans ces entreprises déjà clientes, le nombre de salariés inscrits sur la plateforme a augmenté en moyenne de 20%.

Depuis le début de la grève, Klaxit a également contractualisé avec une vingtaine de nouvelles entreprises, dont BNP Paribas, Valeo et CNP Assurance. Portée par la grève, les inscriptions bondissent dans les nouvelles entreprises : plus de double d’inscrits par rapport à des lancements hors période de grève.

Fort de l’appétence des salariés et du besoin des entreprises de solutions rapides à mettre en place, Klaxit a décidé de proposer avec offre spéciale regroupant l’ensemble des bonnes pratiques pour lancer efficacement sa solution de covoiturage dans des délais très contraints.

Pendant les grèves, Klaxit s’engage ainsi à lancer sa solution de covoiturage en 48h seulement, mettant à disposition de l’entreprise un kit de communication spécifiquement adapté au contexte de grève.

Cette offre spéciale est proposée à des conditions tarifaires avantageuses et passe par une contractualisation simplifiée pour permettre aux grandes entreprises de proposer rapidement une solution à leur personnel impacté. L’ensemble des collaborateurs bénéficieront enfin de la gratuité des trajets en covoiturage proposée par Klaxit sur toute la France pendant la grève.

Le coworking, la solution maline pour limiter ses déplacements

Pics de pollution, crues de la seine, grèves… A l’heure du cloud et des outils collaboratifs, de plus en plus de français optent pour le travail à distance. La tendance est d’ailleurs poussée par un contexte législatif favorable (Ordonnances Macron 2018, Plan de Mobilité).

Mais le travail à distance ne se limite pas qu’au domicile. Depuis 3 ans, les espaces de coworking explosent un peu partout en France, et proposent une alternative au télétravail depuis chez soi : espaces confortables, connexion de bonne qualité, socialisation avec les autres membres de l’espace, possibilité de faire une coupure avec la vie personnelle… De nombreux salariés de grandes entreprises (EDF, Cap Gemini, Crédit agricole) ont déjà adopté cette « troisième voie » entre bureau et domicile.

Avec l’épisode de grève, Neo-nomade, qui propose une solution de réservation d’espaces de coworking pour les entreprises, a vu son nombre de réservations progresser de plus de 50%. Les entreprises ayant mis en place le dispositif ont ainsi pu l’étendre à un nombre plus important de collaborateurs, et communiquer sur cette solution complémentaire pour accompagner les salariés les plus touchés.

Les perturbations ont également permis à de nombreuses entreprises de passer le cap et de tester cette solution de manière ponctuelle, via une offre « flash » proposée par la start-up. Celle-ci permet une ouverture de la solution pour chaque entreprise sous 48 heures, un coût de mise en place et d’accompagnement réduits, et un kit de communication permettant de déployer la solution en interne très rapidement. Pour les particuliers, un code promo « GREVE2018 » est également mis à disposition, permettant de tester une première journée gratuitement en espace de coworking.