Encombrements à Paris

Pourquoi faites-vous encore venir vos collaborateurs au bureau ? Aussi étonnante qu’elle puisse paraître, la question mérite d’être posée. Qu’est-ce qui, à l’heure des mails, et du cloud justifie encore que vos salariés, chaque matin, se lèvent pour venir travailler ?

Source : Journal du Net

On l’a encore récemment constaté lors de l’examen du sujet télétravail par les sénateurs : l’inertie de fonctionnement des organisations et la non-compréhension des mutations par beaucoup de dirigeants maintiennent les salariés dans un fonctionnement métro-boulot-dodo parfaitement évitable.

Or, comme l’explique bien cet article, les technologies et les méthodes d’accompagnement rendent simple la mise en place de projets de mobilité et de télétravail dans les entreprises.

Les échecs sont rares, les bénéfices importants pour toutes les parties prenantes du projet (entreprise, salarié, société) et les risques (isolement, perte de lien avec le collectif de travail) parfaitement maîtrisés. Principalement grâce à un bon usage des tiers-lieux professionnels. Nous sommes assez avancé en France sur le sujet : « Ces espaces de travail connaissent d’ailleurs un succès grandissant en France. En moyenne, deux nouveaux espaces voient le jour chaque semaine, et Paris figure parmi les 3 villes mondiales les plus dynamiques sur le sujet derrière New-York et Barcelone !« .

Reste la crainte de voir les bureaux de l’entreprise se vider à cause du télétravail et de la mobilité organisés. Aucune chance répond l’article, on aura toujours besoin de venir au bureau mais pour d’autres usages que ceux d’aujourd’hui. Ce nouveau hub collaboratif permettra de conserver les relations humaines avec ses collègues, de travailler sur des projets collaboratifs qui continueront à distance, de brainstormer. Et l’on travaillera aussi hors du bureau et du domicile.

La confiance est le pivot de ce type d’organisation ouverte. Elle ne se décrète pas mais s’entretient. Et pour cela le présentiel est indispensable à la bonne marche du travail à distance.

L’avenir du bureau est moins simpliste qu’on ne le pense. Il ne s’agit pas juste de négocier un accord télétravail, pour de bonnes ou de mauvais raisons. C’est une organisation complète du travail à repenser, « une équation globale que doit aujourd’hui penser l’entreprise : bureaux (« hub collaboratif »), tiers-lieux et domicile seront les lieux de travail du salarié connecté« .

Abonnez-vous à la newsletter hebdo de Zevillage et gagnez du temps de veille
Gagnez du temps dans votre veille avec notre newsletter hebdomadaire
Placeholder Placeholder