Qui l’eut cru ! C’est quand même fou, non ? Au Japon, si une entreprise fournit les infrastructures nécessaires au télétravail à ses employés, elle bénéficie d’une réduction d’impôts. Cette disposition intervient alors que le télétravail est en plein essor dans ce pays : Le pourcentage de la population active japonaise faisant du télétravail est passé de 6,1 % en 2002 à 10,4 % en 2005 !

Le gouvernement japonais y voit des tas de bénéfices déjà évoqués ici et d’autres :

  • améliorer de la productivité des salariés
  • résoudre le manque japonais d’infrastructures destinées aux enfants en bas âge (crèches) ou encore au vieillissement de la population
  • réduction du trafic routier et désengorgement des des trains qui sont bondés
  • “Le télétravailleur peut voir et élever ses enfants, s’occuper des personnes âgées de son foyer et jouir d’une meilleure vie de famille.”