Pour les entreprises, la question n’est pas de savoir si il faut permettre le BOYD ou pas, mais plutôt de savoir quand elles vont s’y mettre. En février et mars dernier, VansonBourne a mené une enquête sur le BOYD auprès de responsables IT anglais (évoluant dans des sociétés de plus de 500 personnes). Voici les résultats, réunis dans une infographie.

On retiendra notamment que 71 % des répondants voient dans le BOYD un vrai gain de productivité pour leur salarié et pour 38 % d’entre eux une opportunité de réduire les coûts opérationnels.

boyd2014

Chaque jeudi, recevez la newsletter de veille de Zevillage