La vie est parfois cocasse. Le projet de circuit ovale d’Aunay-les-Bois pourrait bien mourir… faute de subventions.

Le maire-président de la communauté de communes du Pays d’Essay, promoteur du projet, a axé tout son travail sur les aspects administratifs, sans se soucier des aspects humains ni environnementaux.

Mais un grain de sable vient se glisser dans son joli montage financier : la subvention de 60 000 € votée par le conseil général, il y a un peu de plus de 3 ans, est caduque, faute d’avoir été utilisée dans les 2 ans.

Et il semble que le maire-président se soit fait trop d’ennemis avec sa “gouvernance” brutale et solitaire pour que cette subvention soit revotée avant la Saint-Glin-Glin.

C’est ballot, hein !

Rappelons que le financement du projet repose à 90 % sur des subventions, selon le site web du Circuit des ducs :

  • 20% par le pays d’Alençon,
  • 36% par l’Etat,
  • 14% par le conseil général de l’Orne,
  • 20% par la CDC du pays d’Essay,
  • 10% par l’exploitant.

Voilà se qui arrive quand on veut se financer ses caprices avec l’argent public…

Prochaine étape : réunion jeudi 19 avril, à 17h00, des élus la communauté de communes du Pays d’Essay pour voter le budget 2007. Dont la subvention au circuit ovale. La séance est publique.

PS : Merci à tous ceux qui ont manifesté leur soutien aux opposants du circuit ovale, hors ligne ou sur le Web. Le premier effet s’est déjà fait sentir dans Google.