L’assemblée du Conseil général de l’Orne a approuvé hier le lancement d’un appel à projets pour soutenir la création de 10 télécentres dans le département, à compter du 1er janvier 2010.

Les porteurs de projets pourront êtres des collectivités, des communes, des chambres consulaires ou des entreprises.

L’appel à projet, baptisé Nom@de-100R, concerne les investissements immobiliers et les équipements mobiliers et techniques. Le raccordement en fibre optique n’est pas visé car il sera assuré, en concertation, par le conseil régional de Basse-Normandie.

La règle d’allocation des subventions favorise les bassins d’habitat ruraux :

  • subvention de 40% HT de l’investissement (plafonnée à 100 k€) si moins de 5 000 habitants
  • subvention de 20% HT de l’investissement (plafonnée à 100 k€) si plus de 5 000 habitants.

L’appel à projet, inscrit au budget primitif du Conseil général, prévoit que l’architecture du bâtiment devra, dans la mesure du possible, privilégier les énergies douces. La qualité architecturale prendra en compte le développement durable ainsi que la meilleure intégration du télécentre dans l’environnement.

Cet appel à projet est la première brique d’investissements d’une politique d’accueil de télétravailleurs dans l’Orne.

Comme l’explique Alain Lambert dans le rapport du président à ses collègues, “la fonction de télétravailleur est en plein essor et les territoires ruraux peuvent être des lieux d’accueil privilégiés pour ces nouveaux métiers à condition que la desserte en très haut débit permette à ces professionnels d’accéder, avec une grande aisance, à la toile Internet et que des espaces adaptés de mutualisation de services soient créés.”