Selon cet article du Devoir, le télétravail est une des solutions efficaces pour compenser la hausse du prix du pétrole. Aux Etats-Unis.

Les entreprises font preuve d’imagination pour compenser cette hausse dans le budget de leurs employés.

Certaines mettent en place des bons d’essence, d’autres préfèrent la semaine “condensée” (4 journées de 10 heures pour économiser un jour de déplacement) en faveur des salariés ne pouvant pas télétravailler.

Le télétravail est le grand bénéficiaire du boom du prix du pétrole :

” Plus de 26 millions d’Américains travaillent aujourd’hui de chez eux au moins certains jours, soit 18 % du nombre total de salariés dans le pays, selon la Coalition. Des entreprises, dont de grandes firmes comme Sun Microsystems et IBM, ont recours depuis longtemps à cette pratique, habituellement pour réduire leurs coûts de fonctionnement et satisfaire les employés.

Chez IBM, on souligne que la hausse de l’essence renforce la popularité du télétravail auprès des salariés. Andrea Ayers, présidente du service clientèle de la société de facturation Convergys, souligne que les employés les plus anciens manifestent un intérêt accru pour le télétravail afin d’économiser du temps et de l’argent. “

(via Olivier)