Yves Rome, président de l’Avicca *, s’insurge contre le nouveau projet de tarification du génie civil de France Telecom qui s’appliquera au déploiement de la fibre optique.

L’opérateur historique envisage de facturer ces travaux “au volume”. C’est-à-dire à la longueur occupée. Or, la longueur est proportionnellement plus grande à la campagne où l’habitat est moins dense :

” Demain, le haut débit va augmenter de 18 euros par mois à la campagne, 9 euros en zone pavillonnaire et baisser de 3 euros en ville. Elucubration ? Cauchemar ? Non, c’est tout simplement ce qui se pourrait se passer si on appliquait au réseau cuivre de France Télécom les principes et règles qui se préparent pour le très haut débit en fibre optique.”

* Avicca : Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel