(…) ” La France souffre dans sa ruralité. Je suis frappé de voir les efforts qui sont faits, par exemple, en Allemagne ou en Angleterre, par comparaison avec ce que devient notre pays aujourd’hui.

Qui est responsable ? les autorités, les gouvernements, les collecticités territoriales ? Pourquoi ne protège-t-on pas le petit patrimoine, la vallée où coule la rivière, la vigne à la sortie du bourg ?

Pourquoi tant de lotissements anarchiques, de petites maisons laides n’importe où ? Pourquoi ? Un manque de coordination des efforts, une vision à court terme ? Pourquoi la législation n’est-elle même pas respectée dans les zones protégées de 500 m ? On n’a pas conscience que tout cela est irréversible.

Pourquoi ne parle-t-on jamais de beauté ? ” (…)

William Christie , chef d’orchestre, fondateur de l’ensemble Les arts florissants et de l’académie pour jeunes chanteurs à Caen, Le jardin des voix – Extrait d’entretien in Maisons paysannes de France, printemps 2005.