Voici quelques mots explicatifs et une prise de position tout en gardant présent à l’esprit que cette décision prise par les juges ne concernait pas une situation de télétravail formellement contractualisée.

Cela souligne donc, une fois de plus, tout le danger du “télétravail gris” comme je l’ai qualifié depuis longtemps maintenant.