Selon le Fil AFP Liaisons sociales, la direction d’Axa France et les 5 syndicats de l’entreprise (CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, Unsa) viennent de signer un accord télétravail pour la période 2013-2015. L’accord sera testé d’ici fin 2013 pour une reconduction éventuelle. Environ 500 salariés sur 14 500 pourraient être concernés par cette nouvelle organisation du travail.

Selon l’accord signé fin février après une expérimentation pendant 5 ans, le télétravail est accessible aux « salariés administratifs volontaires » en CDI depuis plus de deux ans, en poste depuis au moins un an, « autonomes sur leur situation de travail » et dont les activités sont compatibles avec ce mode d’organisation du travail. Liaisons sociales précise que ” sont exclus du dispositif les personnels administratifs itinérants, les commerciaux et les cadres de direction. Si les signataires posent le principe d’une admission en général des métiers au télétravail, ils conviennent toutefois que le télétravail relève de l’appréciation du manager “.

L’accord télétravail précise que le déploiement, plutôt modeste, se fera selon deux modes : une organisation hebdomadaire (2 jours/semaines) et une organisation mensuelle pour les cadres dont le temps de travail est comptabilisé en jours (4 jours/mois, sauf les mercredis).

L’accord prévoit une formation technique des postulants au télétravail, la mise à disposition d’un ordinateur portable et d’un grand écran et la prise en charge de l’abonnement ADSL au domicile du salarié, dans la limite de 40€/mois. De son côté, le télétravailleur devra fournir à l’entreprise un certificat d’assurance prenant en compte son activité de télétravail à la maison.

Téléchargez (format PDF) l’accord télétravail d’Axa-France